Archive | Concerts de la semaine RSS for this section

Samedi 17 Novembre :: Teledetente 666 à la Miroiterie

Originaire de Strasbourg, l’excellent groupe synth-punk Teledetente 666 est à l’affiche d’un grand raoût sonique à la Miroiterie ce samedi. Egalement au programme: Unur, Bloody Grave & Die Lust, Froechar, Crête et Paquerette, Fangs on Fur et Crimson Muddle. A partir de 15h et jusqu’à 6h, entrée à 6€.

Vendredi 9 Novembre :: Two Apes + Post à la Mécanique Ondulatoire

Lawrence Wasser présente son nouveau projet post-punk « sax & drums » ce vendredi à la Mécanique Ondulatoire. Le quartet noise-rock Post est en première partie. A partir de 20h, entrée à 6€.

Mardi 23 Octobre :: Guess What + Pierre & Bastien à la Cantine de Belleville

Alors que les Devil Dos-G (dérivation du fameux groupe garage punk 90’s Devil Dogs mais sans leur chanteur d’origine) tenteront de faire vaciller les nostalgiques au Petit Bain, le trio punk de choc Pierre & Bastien présentera son nouveau 45t à la Cantine de Belleville. Le duo Guess What, diablement groovy, est également à l’affiche. A partir de 20h30, entrée à 5€.

Seb

Seb

Dessin: Baldo

Je ne sais pas quand j’ai rencontré Sébastien Favre pour la première fois. J’ai l’impression qu’à partir du moment où je suis allé voir régulièrement des concerts, il était là. Il y a donc à peu près quinze ans.

Seb vivait pour la musique. Il brûlait de cette passion par les deux bouts. Fin connaisseur du rock’n’roll au sens large il avait – comme l’association Barrocks dont il faisait parti – cette ouverture d’esprit propre à faire tomber les frontières entre les styles, entre les publics. Outre ses activités associatives il avait aussi cette formidable énergie do-it-yourself héritée du punk rock qui l’amenait à organiser des concerts de lui même – les concerts « Sophisticated Boom Boom » – un peu partout à Paris et en banlieue. Il a fait venir au fil des années – dans toutes sortes de bars et de petites salles, du Gambetta au Picolo en passant par le Café Montmartre, l’Espace B, la Mécanique et des dizaines d’autres – des groupes formidables, souvent largement ignorés du grand public et qu’il avait plaisir à faire découvrir. Il était d’ailleurs lui même à l’écoute de tous les groupes qu’on pouvait lui proposer. A partir du moment où ça lui plaisait, il ne posait pas plus de questions. Il organisait tout. Avec le sourire et cette bonhommie indescriptible.

Je me souviens ainsi lui avoir proposé pas mal de groupes qu’il a fait jouer. Mes amis québecois des Vipères au début des années 2000 qui sortaient de la Belle Province avec à peine un 45t sous le bras et se retrouvaient déjà en première partie de leurs idoles TV Killers. Il y a eu aussi les Cool Jerks, épatant groupe de Memphis avec Jack Oblivian par un torride après-midi estival. Ou encore les étonnants japonais de Mighty Moguls qui l’avaient beaucoup fait rire lors d’un concert quasi improvisé du côté de Bastille.

Le 6 Janvier encore il se disait « à ma disposition » pour m’aider à organiser les concerts de lancement d’une compilation à sortir sur sdz records. Il a toujours soutenu le label comme personne. Et les fanzines.

Souvenir aussi de son sourire extatique lors de l’inoubliable concert de Lee Hazlewood au Trianon en 2002.

Seb est mort d’une crise cardiaque dans la nuit du 9 au 10 Janvier 2010 après avoir passé des disques au Plastic, bar tenu par son ami FX avec qui il avait organisé notamment des concerts « Start Productions » dans les années 90.

Il nous manque déjà beaucoup.

Sans lui cet agenda n’aurait pas eu la même vie. Et les vies de beaucoup de gens n’auraient pas eu autant de vie.

Merci pour tout, Seb.

Agenda de la semaine du 09/11/09

150ième et dernier post de ce blog.
Mais il y aura toujours des bons plans concerts à trouver sur le forum « Wet And Sick » et sur le Twitter.
Keep on rockin’ in the free world.

LUNDI 9


Antipop Consortium, l’un des groupes hip-hop les plus novateurs de ces dernières années, est de retour en ville pour un concert à la Maroquinerie. APSCI en première partie.(19h30, 24,20E).

Expérimentations a gogo à la Société des Curiosités avec le fameux compositeur Bernard Parmegiani.

MARDI 10


Les vétérans hip-hop 90s Pete Rock & CL Smooth s’installent pour un soir à l’Elysée Montmartre.(19h30, 33E).

MERCREDI 11


Pour la fin d’aprèm, allez donc faire un tour au Kiosque Electronique installé dans la Galerie Sud du Centre Pompidou où Dokidoki invite pour un concert au casque le projet Noyade (le chanteur de Cheveu et le guitariste de Sister Iodine).(17h, gratuit).

Vous pourrez ensuite vous diriger vers la Peña Festayre (32 Avenue Cariou) où le groupe post punk/cold Frustration est en tête d’affiche d’une soirée à rallonge qui verra défiler notamment Charles De Goal et Guerre Froide.(à partir de 14h, 18E).

Le jeune groupe neo-psyché The Dalaï Lama Rama Fa Fa Fa sera lui en concert au Truskel avec les Lames.(20h, gratuit).

Enfin dans un style nettement plus pop, les nordiques de Kings of Convenience présentent leur nouvel album au Bataclan.(20h, 25,20E).

JEUDI 12


Madame Macario nous convie à une de ces soirées fantasques dont elle a le secret à Glazart. On y retrouvera les italiens noise de Zu mais aussi les groupes et artistes foufous Charlie O, Moustafa Moustache et Micusnule.(19h30, 10E).

A part ça il y aussi une soirée galaxie bruit au Yono (37 rue Vieille du Temple) avec Letoh, Zaraz Wam Zagram, Ancient Astronauts et Black Lagoya.(20h30, 5E).

Et puis au Gambetta (104 rue de Bagnolet) une belle prochette de jeunes groupes psyché/garage parisiens: The Lost Suzanne Devotion, The Rusty Bells et Strange Odd Mysteries.(20h, 5E).

VENDREDI 13


Les choeurs de la mer noire (side-project du chanteur de Cheveu) essayera de nous flanquer la frousse en ce jour-symbole lors d’un concert aux Disquaires (6 rue des Taillandiers) avec un pousse-disque surnommé « Monsieur Bovary ».(20h, gratuit).

 

Plus au nord, une rasade de psychédélisme nouveau à l’Espace B (16 rue Barbanègre) avec Lotus Plaza, le guitariste de Deerhunter, ainsi que Nudge et Blackthread.(20h, 10E).

Plus à l’ouest, au Centre Barbara (1 rue Fleury) un festival electro retro – « Festen Party » – plus ou moins conjoint avec une expo sur les 20 ans de la Gameboy. Au programme: Sputnik Booster, Gwem et Stu.(21h, 5/8E).

SAMEDI 14


Très beau programme au Centre Barbara (1 rue Fleury) où Cartilage Records nous propose une soirée japonaise de haut vol avec le folklore déviant d’Oorutaichi, le groupe Bonjour! (rencontre de Norman Bambi & Mami Chan), l’exotica de Space Ponch et le groupe Shabushabu de Kyoto.(19h30, 8E).

Vendredi 13 joue les prolongations au Chiquito (26 rue de Menilmontant) où « A mort tout productions » nous convie à une soirée de one-man-band lugubres: Aun, B°Tong et Shantidas. Ah oui et Jean-Michel Jarre aussi. Bonne fête des morts.(19h, 5E).

DIMANCHE 15


Pour terminer la semaine dans le rouge, We Want Your Mind invite au Gambetta (104 rue de Bagnolet) les excellents perpignanais de Sonic Chicken 4. En ouverture le duo groovy-trash BobPopKillers ainsi que Semen Sundae.(20h, 6E).

Agenda de la semaine du 02/11/09

LUNDI 2


Folk classe à la Maroquinerie avec Be My weapon (ex Swell) qui seront précédés par les anglais de The Sleeping Years.(19h30, 18,70E).

Une soirée punk/hardcore à l’ancienne au Pix Bar (49 rue Pixéricourt) avec les américains de Social Cirkle et les parisiens de Crippled Old Farts et Abject Object.(19h, 5E).

MARDI 3


Le groupe post-rock danois Efterklang est à l’affiche à la Maroquinerie avec deux premières parties de choix: les aventureux Mountains et le jeune chanteuse folk new-yorkaise Matteah Baim.(19h30, 17E).

Et puis belle affiche garage punk au Café de Paris (158 rue Oberkampf) avec Johnny OneFinger, le nouveau groupe Rwanux (ces vieux briscards d’Erwann & Trux) et les excellents Teenage Moonlight Borderliners.(21h, gratuit).

MERCREDI 4


L’asso We Want Your Mind propose une belle affiche garage punk blues et plus au Gambetta (104 rue de Bagnolet) avec le sompteux groupe italien Movie Star Junkies, leurs amis de la GTIE Feeling of Love et le canadien qui se cache derrière Hell Shovel.(20h, 7E).

L’autre grosse soirée de ce mercredi est proposée par l’hyperactive asso Le Non Jazz à la Suite (27 rue de la Glacière). Au programme Ju Suk Reet Meate & Oblivia – soit deux échappés du fameux groupe impro-freak de Portland Smegma – mais aussi une partie du trio drone-ambient Emeralds de Cleveland, Mark McGuire, Steve Hauschildt et les longues « immersions psychédéliques » de Stellar Om Source.(20h, 5E).

Ah oui et puis encore une bonne soirée hip-hop indé au Twenty One Bar avec le freestyler de Los Angeles Riddlore et son accolyte MC Homeless.(20h30, 5E).

JEUDI 5

Les cataclysmiques américains d’Hair Police joueront finalement aux Instants Chavirés à Montreuil – et non à la Maroquinerie comme prévu initialement – en compagnie de Haine (le groupe, pas le film).(20h30, 6E).

 

On me signale aussi très judicieusement un beau programme au Rigoletto (337 rue de Belleville) avec l’indus/ambient de Rhinoceros, les groupes noise Güntahono et MessHerpe et la formation dark/ambient Document02.(20h, 5E).

Ah et puis du blues ouais du blues à l’International avec Seth Augustus de San Francisco.(20h, gratuit).

Soulsavers, le groupe de Mark Lanegan, est de retour en ville pour un concert au Divan du Monde.(20h, 22E).

VENDREDI 6


Le label rock parisien Born Bad lance la saison du patinage artistique à la Patinoire Pailleron (32 rue Pailleron) avec un concert sur glace du groupe surf The Cavaliers.(20h, 10E avec patins baveux).

Les américano-japonais de Windy Hill Mill présenteront leur electronica brumeuse aux Disquaires (6 Rue des Taillandiers) avec Two Left Ears et Fantasy Control Entreprise.(20h, prix pas cher inconnu).

L’étrange groupe pop synthétique californien Hecuba est de passage pour un concert au Panic Room (101 rue Amelot).(20h, gratuit).

Le Dragon d’Argent organise une nouvelle soirée noise/punk/stoner au Rigoletto avec The Lift, Fortaste, Mondegreen et Rajib Mahal.(20h30, 3E).

Ah oui les Black Lips et The Soft Pack se retrouvent embringués à la Cigale avec The Dodoz et Ebony Bones.(18h, 30E).

SAMEDI 7


L’irremplaçable groupe electro-pop Stereo Total est à l’affiche au Nouveau Casino pour le festival « Music allemand » avec Mediengruppe Telekommander, Mashra Qrella, René Breitbarth et autres Phil Stumpf jusqu’à 6h du matin.(20h, 19,80E).

DIMANCHE 8


L’energique duo garage-punk australien Digger & The Pussycats enflamme ce soir le Gambetta (104 rue de Bagnolet) avec les parisiens de Los Voltamix en ouverture.20h, 5E).

Dead Prez, le fameux groupe hip-hop new-yorkais, se pose pour un soir à la Bellevilloise.(20h, 27,50E).

Et puis y’aura aussi du hip-hop west-coast ce soir puisque Souls of Mischiefs, rescapés des grandes heures du collectif Hieroglyphics dans les années 90, est  à l’affiche au Nouveau Casino pour un concert avec Mr Brady.(19h30, 22E).

Le festival « Musiques Volantes » se poursuit à la Maroquinerie avec une affiche plutôt noise-rock regroupant Oxbow et Pneu.(19h30, 18,70E).

%d blogueurs aiment cette page :