Agenda de la semaine du 28/08/06

LUNDI 28

Soirée pop/folk à la Flèche d’Or avec Alice Lewiss, le duo parisien TV Guests et Teyss (ci-dessus), la nouvelle signature du label Tigersushi.

MARDI 29

Un concert interessant à La Générale (10 rue du Général Lassale, M° Belleville) avec le groupe free folk/psyché finlandais Avarus – signé sur le fameux label Tumult de San Francisco – et les déviances free electro des Lucky Dragons. A découvrir!

A signaler aussi pour les amateurs de hardcore norvégien, les shows de Jr Ewing (tournée d’adieu) et de Rumble In Rodos au Batofar. Le groupe Welcome To Miami de Besançon sera en première partie.

MERCREDI 30

Le grand Ornette Coleman (ci-dessus) sera avec son quartet en concert à la Cité de la Musique…si vous avez de quoi payer le prix d’entrée…

Au Batofar se produiront plusieurs groupes de la « nouvelle vague » indie/pop française avec notamment le punk/new wave des bordelais d’Aeroflot et le punk synthétique des parisiens de Neïmo. Et aussi: Charles Baptiste, The Agency, The Parisians, The Victorians, Eldia et Sourya. Ouf.

Ah sinon le groupe glam punk’n’roll Eagles of Death Metal (avec un certain Josh Homme à la batterie) jouera au Trabendo.

JEUDI 31

Premier d’une série de trois concerts de suite au Point Ephémère pour le slammeur Saul Williams (ci-dessus). On avait pu voir le bonhomme dans le très bon film « Slam » puis l’écouter dans des albums studio bien moins convaincants. En tout cas le succès bobo de Grand Corps Malade semble avoir donné des idées aux programmateurs…

Côté hardcore punk, vaguement à l’ancienne, les américains de Paint It Black et New Mexican Disaster Squad joueront à la Péniche Alternat avec les parisiens de M-Sixteen en première partie.

SAMEDI 2

Les espagnols garage-punk d’Hollywood Sinners jouent à la Flèche d’Or avec The Norvins, Ann Vriend et Foxglove dont je ne connais rien.

Les Johnny’s, des « Forbans trash de Metz » (sic) jouent au Soleil de la Butte (32 rue Muller, M° Abbesses) dans une soirée zarbi avec des groupes de metal et de bar-blues. Voilà, voilà.

%d blogueurs aiment cette page :