Agenda de la semaine du 02/04/07

LUNDI 2

Soirée Ali_Fib à la Générale (10 rue du Général Lasalle) avec les drones mystiques de l’anglais Simon Wickham-Smith, le folk sinueux de Dora Bleu, le brumeux et mystérieux duo norvégien Bjerga/Iversen ou encore le reportage vidéo de Vincent Moon sur le dernier festival ATP.

Arrache toi un oeil fait jouer au Hide Out (46 rue des Lombards) le groupe punk pop de Washington D.C Partyline (ex Bratmobile) en compagnie des italiens punk-wave de Trouble vs Glue et de l’accrocheur groupe synth-punk parisien This Is Pop.

Encore trop de groupes programmés en ce lundi à la Flèche d’Or mais quelques uns pourraient se révéler de bonnes surprises: citons notamment les anglais electro-pop de 586 (photo), le one-woman-band postpunk Ill Ease de Brooklyn ou encore les revenants noise pop poitevins de Liquid Team. Egalement au programme: Nina Hynes & The Husbands et Comme des garçons mademoiselle.

Au Batofar, Mini Short invite Bracken, groupe post-electro pop rêveur avec le chanteur de Hood ainsi que les parisiens de Rrose Tacet et leur « dada folk » ou encore le post-rock de Dessous de table.

MARDI 3

Deux groupes garage-punk-wave italiens, Motorama et Cactus, sont en vedette au Klub (14 rue St Denis) avec leurs copines parisiennes de Tu seras terriblement gentille.

Le bouillant groupe country-garage-blues canadien Demon’s Claws (photo) est programmé à la Flèche d’Or avec Red mais au milieu d’une brochette de groupes n’ayant pas grand chose à voir comme Kiss Kiss Bang Bang, Alexandre Varlet et Chapter 9.

Enfin Public Enemy fait son comeback au Zénith.

MERCREDI 4

Soirée noise-rock prometteuse au Klub (14 rue St Denis) avec les nantais de ForDamage et les bordelais de Sincabeza.

JEUDI 5

L’excellent groupe garage-punk suisse The Monsters, emmené par le fameux Reverend Beat-Man, jouera au Klub avec les Whodunit et les Brain Eaters.

Soirée garage-punk-wave déviante à la Générale (10 rue du Général Lasalle) avec Prexley?, Tsowa, TuePogo E64 et les revenants de In Vitro.

Le berlinois Alec Empire fera du bruit avec son « digital hardcore » au Nouveau Casino.

Fin de soirée electro-speed voire carrément tek au Triptyque avec Kap Bambino, Mlle Caro et Laurent Hô.

VENDREDI 6

Aux Instants Chavirés (7 rue Richard Lenoir à Montreuil) et grâce à Ali_Fib on pourra entendre la voix magnifique de l’américaine Josephine Foster, le folk douze étoiles de l’anglais James Blackshaw et le country-blues de Larkin Grimm.

Pour la soirée punk rock c’est au Rocher à Malakoff (50 rue Avaulée) que ça se passera avec les vétérans MOTO de Chicago qui seront précédés d’Extreme Cherokee, Johnny OneFinger, King of Conspiracy et du nouveau one-man-band Mushroom Fireball.

Au Saphir 21 (140 Boulevard de Charonne), Noise Olympique a concocté une beau programme regroupant les groupes noise-psyché italiens Father Murphy et Gomma Workshop ainsi que les anglais de Cherry but no cake.

Plusieurs groupes entre noise, drone et ambient se produiront au Zorba (137 rue du Faubourg du Temple). On retrouvera notamment les suisses de B°Tong, les stéphanois de Tamagawa mais aussi Oldine, Shit et Thaï Horse.

Soirée Born Bad au Klub (14 rue St Denis) avec l’electro-punk de This Is Pop, le punk hardcore de Jetsex et le garage 60s des Transistors.

Autre groupe garage 60s du soir, les allemandes de Boonaraa’s seront elles à la Féline (6 rue Victor Letalle) avec les DJs Playground Twist et Shazzula (admirez le beau flyer ci-dessus).

Enfin signalons le concert du rappeur El P au Bus Palladium (6 rue Fontaine).

SAMEDI 7

A la Cité Industrielle de Vincennes (106/108 rue de la Jarry) on pourra découvrir le groupe no-wave punk italien Miranda (photo), les amiénois d’Headwar mais aussi Top Montagne et Little Ballroom.

Le duo garage-wave belge Mono Lamana sera lui à la Féline (6 rue Victor Letalle) à partir de 20h.

DIMANCHE 8

Programme déviant interessant à la Générale (10 rue du Général Lasalle) avec le crooner galactique Ton Ami, les chansons voyageuses du belge Bruno Coeurvert, les expérimentations de Nozal Cube et du weirdo américain Idm Theft Able ou encore Sing Sing, Pierre Normal et Lapin Machin. A partir de 17h30.

Pour une soirée plutôt screamo/post-hardcore rendez-vous à partir de 18h au Batofar avec les italiens de La Quiete et A Flower Kollapsed, les stéphanois de power-pop de Kiss Kiss Martine , les anglais de Free Diamonds ainsi que Aussitôt Mort  de Caen et L’Homme Puma de Paris.

%d blogueurs aiment cette page :