Archive | juin 2007

Agenda de la semaine du 25/06/07

LUNDI 25

Gros son dès le début de la semaine avec le hardcore punk des suédois de Massmord, en concert au Saphir 21 (140 Boulevard de Charonne) avec les parisiens d’Unlogistic en première partie. (19h, 4E).

Soirée indie-rock à la Flèche d’Or (102bis rue de Bagnolet) avec en tête d’affiche le groupe américain Ted Leo & The Pharmacists, récemment signé sur Touch & Go. Egalement à l’affiche: The Flesh, Tat, Sentenza et The Scums. (20h, gratuit).

MARDI 26

Heavy Trash, le groupe de Jon Spencer & Matt Verta-Ray, viendra secouer son rock’n’roll dans le cadre un peu pinçé de la Fondation Cartier. (21h, 10E).

Two Tears, LE groupe garage-punk pop from Dubaï – avec Baldo à la batterie – fera onduler ses fans à la Mécanique avec Blutt en ouverture.(21h, gratuit).

Plus abrupte mais pas moins interessant, le groupe Skaters sera lui aux Instants Chavirés à Montreuil avec Taurpis Taula. (20h30, 11E).

MERCREDI 27

Ali_Fib nous invite à succomber au charme discret mais bien réél de Matteah Baim et Lichens au Nouveau Barbizon (176ter rue de Tolbiac). (20h30, 6E).

Garage pop à la Mécanique avec Gregoire 4 et Reasonable Rebels.

Enfin signalons les lillois de Cercueil qui seront à la Flèche d’Or avec Monotektoni, FM, MiniOrchestra et My Broken Frame.

JEUDI 28

Encore du rock’n’roll à la Fondation Cartier avec le fameux Tav Falco et son groupe Unapproachable Panther Burns (dans lequel on reconnaîtra une fois de plus deux frenchies). (19h30, 10E).

Le déjanté hollandais Harry Merry revient faire son show à Paris, cette fois à l’Ambassade (3 rue de la Chapelle), avec l’américain Cracker Jack et l’extra-terrestre Oso El Roto.

Arnaud Michniak, ex Diabologum, est en concert au Triptyque (142 rue de Montmartre) avec l’américain Bexar Bexar et le projet A Moi. (20h30, 5E).

Signalons aussi la soirée Chocomix « Hardcore récré » à l’Alimentation Générale, Turzi à la Boule Noire et Twisted Charm au Bus Palladium.

VENDREDI 29

Les imprévisibles post-punkers de Liars seront au Point Ephémère. (20h30, 15E).

Party sixties à la Mécanique avec Les Terribles et quelques DJs de haute volée.

Signalons aussi le concert du old-school rappeur KRS One à l’Elysée Montmartre et la double affiche electro et punk formée par Hexstatic et Help She Can’t Swim à la Maroquinerie.

SAMEDI 30

Deux bons concerts garage à vous conseiller. Et a priori l’entrée est gratuite pour les deux. Le premier se déroulera au Truskel et mettra en vedette les sauvages bordelais The Weakends.

Le second se déroulera à la Mécanique et sera le premier show du nouveau groupe Kitchenmen (Frandol, Fredovitch, Nico Dèche dans Face…).

Nouvelle édition du festival l’Articho au 28 rue des 3 Bornes avec cette année un thème consacré aux enfants. On verra donc en show le jeune K-Rito et son parrain Grandpamini mais aussi Xerak et Sidabitball.

Le pointu label Textile se lâche aux Instants Chavirés et programme une longue soirée de musiques aventureuses et expérimentales dans laquelle on pourra entendre Alma Fury, Antilles, Bobby Moo & Dan Warburton, Ero Babaa, Gubbe, Mahayoni Mudra, The Gummy Stumps et Turne. (16h, 5E).

Première journée du festival estival et gratuit « Sous La Plage » au Parc André Citroën avec Kuduro Sound System, les bordelais d’Adam Kesher mais aussi et surtout la weird-folk de l’anglais Voice of the Seven Woods, Sirconical et des DJs. (16h, gratuit).

Enfin première soirée du festival noise/rock/hc « Paris Brûle t-il? » à la Péniche Alternat (Quai de Bercy) avec les américains de Ultra Dolphins, les messins de Meny Hellkin ou encore Hiro, Do you compute, Interlude, Snöras et Dominic. (15h, 12E).

DIMANCHE 1er

Deuxième soirée du festival « Paris Brûle t-il? » à la Péniche Alternat avec notamment le groupe anglais Silent Front mais aussi Sapritch, Volt Voice, Adolina, Miaow Miaow, El Dinah, Revok, The Pluto et Mutony on the Bounty. (14h30, 12E).

Suite du festival estival « Sous La Plage » au Parc Citroën avec notamment le baile funk assez écoeurant des brésiliens de Bonde Do Role mais aussi l’electro folk de John Venture ou encore Kelpe et Dans le Sac Vs. Scroobius Pip. (14h, gratuit).

Publicités

Agenda de la semaine du 18/06/07

LUNDI 18

L’excentrique duo Cocorosie et leur label Voodoo Eros organisent une petite fête colorée à la Maroquinerie avec notamment le rap lascif de Bunny Rabbit (photo), le folk de cristal de Rio En Medio ainsi que Quinn Walker, Tez & Ten et de nombreux DJs. (20h, 18E).

Electro-pop au Point FMR avec le duo Pravda et le trio This Is Pop. (20h, 12E).

Enfin à la Flèche d’Or on notera dans le programme du soir les concerts folk des espagnols de El Hijo et Refree et celui probablement un peu plus rock’n’roll de Youpi Youpi Yeah. Egalement prévus: Electroluminescent, entre electro-pop et post-rock, et Hey Will Power, sorte de harrandbi molasson. (20h, gratuit).

MARDI 19

Githead (photo), le groupe electro-pop de Colin Newman (Wire) sera à la Maroquinerie. Avec en première partie Black Strobe. (19h30, 22E).

Le groupe de Portland the Punk Group, un duo dont on me dit que la musique se situe entre Devo et les Ramones, sera à la Mécanique suivi par de nombreux DJs.(21h, 5E).

MERCREDI 20

Le concert garage punk du soir est à la Mécanique et rassemblera les australiens de Kamikaze Trio, les lillois de The Bastouns et les parisiennes de Pussy Patrol. (20h, 5E).

Pour un son davantage hardcore punk, essayez plutôt le Zorba (137 rue du Faubourg du Temple) où on pourra entendre Negative Mental Attitude ainsi que Warsaw was raw et Natural Mystik.(20h, 3E).

Enfin signalons aussi le concert de Art Brut au Trabendo.(19h30, 25,20E).

JEUDI 21

Si vous avez envie de marcher, voici une petite proposition de parcours musical, du nord au sud avec assez de zizags pour se perdre.

Début du parcours à la Porte de la Villette où Madame Macario a convoqué un bon paquet de groupes. Dans le lot je vous recommande notamment les amiénois d’Headwar (photo) et les américains d’Usaisamonster qui joueront respectivement à 18h40 et 20h40 (horaires « théoriques » bien sûr) à Glazart (7/15 Avenue de la Porte de la Villette). Une scène sera aussi installée à l’extérieur de la salle et à la Pena Festayre (83 Boulevard MacDonald).

En vous dirigeant ensuite vers le 18ième, prenez donc l’air au Square Pecqueur (M° Lamarck) avec Jacky Shane & The Bavarians et Les Hommes de Boue.

En filant ensuite vers Pigalle et le bar « Ne Nous Fâchons Pas » (7 rue de Douai) vous arriverez sans doute à temps pour les deux concerts prévus: l’un du nouveau groupe formé par Fifi Spacechips (Ta Mère) et Charlene Darling (Pussy Patrol) et l’autre de Digger & The Pussycats (photo), sauvage duo garagepunk australien. Plus quelques DJs punk’n’roll par la suite.

En descendant ensuite vers le Quai de Valmy et le Point FMR, prenez vous au groove de Charlie O qui précédera le set kraut de Turzi.

Puis faites éventuellement un petit crochet vers le 8 rue Jean-baptiste Dumay (M° Jourdain) et vous voilà nez-à-nez avec le fantasque Xerak.

Enchaînez derechef vers la rue Jean-Pierre Timbaud avec au Cannibale Café (au 93), l’electro-soul de Dinner At The Thompson’s puis juste à côté à En Marge (au 92) le premier et très attendu concert du all-star band The Jean Pierre’s qui sera précédé par MC Patate (Oso El Roto), Goto X, Poster Moderne et les DJs du Renardo Crew.

Tournez ensuite à droite sur la Rue Moret et au 13, à la Cantada II, vous pourrez assister au dernier concert du groupe free core JeanVasBrûler.

Piquez ensuite vers Bastille et le Passage Thieré où, à la Mécanique, les trop rares Dum Dum Boys (photo) seront en concert et passerons ensuite des disques. Si vous traînez un peu dans le coin: vous pourrez peut-être voir à l’OPA (9 rue Biscornet) l’étrange nordique The Idiot Saint Crazy  – qui devrait être sur scène vers 23h – ou au Fanfaron (6 rue de la Main d’Or) les bretons de Craftmen Club.

Deux options ensuite: soit un petit coup de métro jusqu’à Palais Royal pour vous retrouver au plein milieu d’un concert de « musique traditionnelle bolivienne » (Place du Palais Royal) soit un un coup de ligne orange vers Place d’Italie et même Tolbiac pour un concert de « musiques traditionnelles chinoises » (devant le New China Town, 24 rue Javelot). Dans le premier cas vous pourrez enchaîner ensuite sur le concert de This Is Pop au Port d’Amsterdam (20 rue du Croissant) et dans le deuxième sur les concerts electro-pop des belges de Sold Out (photo) et Legoparty sur le Parvis de la BNF.

Terminez le tout, bien classe, bien fiftos, avec le concert des Hoochie Coochies au Celtic Corner (88 rue de la Croix Nivert).

Ouf.

VENDREDI 22

Annulation du concert du Trabendo qui devait rassembler Yardbirds , Rising Storm et les parisiennes de Tu seras terriblement gentille qui sortent ces jours-ci leur premier 45t sur Born Bad.

Si vous êtes encore d’attaque pour quelques concerts perce-oreille, dirigez vous vers la Cité Industrielle de Vincennes (106/108 rue de la Jarry) et les concert de Parpaing et Schoolbusdriver. Capital Suicide et Ed Mushi sont aussi à l’affiche.

Signalons aussi les lillois d’OSNI à la Mécanique, les jeunes Second Sex au Gibus ou encore les Legoparty à la Flèche d’Or.

SAMEDI 23

Après le concert des stéphanois d’Hanna Trance à En Marge (92 rue Jean-Pierre Timbaud) vers 18h, je vous recommande de faire un tour jusqu’à Pantin et la Menuiserie (77 rue Jules Auffrey) où on retrouvera une bonne bande de déviants comme on les aime: Ton Ami, Sobac Merchandising, Michel Sadhu, Hanna Trance, Charlène Darling & The Period Girls et même Cafard Carré, le nouveau groupe du Ton Mité. (20h, 4E).

Signalons aussi le concert d’Au Revoir Simone au Trabendo et surtout au Point FMR The Sea & Cake  qui me dit-on n’ont plus grand chose de « post-rock ».

DIMANCHE 24

Nouvelle soirée Cartilage Records au Zorba (137 rue du Faubourg du Temple) avec en tête d’affiche les écossais de Gay Against You (photo). Ils seront précédés de Jack The Rapper et House Mouse. DJ Motocross sera aussi dans la place.

Agenda de la semaine du 11/06/07

LUNDI 11

La semaine commence au Saphir 21 (140 Boulevard de Charonne) où l’asso Arrache Toi Un Oeil propose deux concerts: l’un du groupe electro punknoise marseillais Binaire et l’autre des havrais punk/hxc de Horrordestructionshow. (19h, 4E).

MARDI 12

Pourquoi ne pas écouter la nouvelle émission de « Crudités« , fraîchement mise en ligne?

MERCREDI 13

L’Orga Kliton propose de découvrir au Saphir 21 (140 boulevard de Charonne) deux groupes montpelliérains: Dure Mère, trio guitare/batterie/bandonéon noise aux influences argentines et Suppr, duo guitare/batterie à la Cheval de Frise. Plus une performance d’Oso El Roto en ouverture. (19h, 4E).

Pour des concerts plutôt punk’n’roll, rendez-vous à la Féline pour les sets de Johnny Boy et Donnie Brasco & The Lefties (20h, gratuit) ou à la Mécanique pour le show des italiens de Temporal Sluts.

Enfin signalons aussi le concert de Wowen Hand (chanteur de 16 Horsepower) au Divan Du Monde. Premières parties de Butch McKoy et 21 Love Hotel. (20h,20E).

JEUDI 14

Dernière soirée Got The Go au 9 Billards (179 rue St Maur) avec toujours Topper et Iwan aux platines et en spécial guests les bouillants Bosom Divine pour un live qui risque de laisser des traces. (21h, gratuit).

A Malakoff, ambiance punk/hardcore au Rocher (50 rue Avaulée) avec les suédois de The Rats, les américains de A.N.S, les lillois de Operation Eat Shit et les parisiens de Get Lost. (19h, 5E).

Les recommandables parisiens noisepop de Kimmo seront à l’OPA (9 rue Biscornet) pour un concert avec les bordelais de Standard Flower Bomb. (21h, gratuit).

Enfin pour du gros son grindcore/sludge, allez donc faire un tour sur la péniche Alternat (Quai de Bercy) où on retrouvera Phoenix Bodies, Ed Gein, Every Reason To et 13 Zealots. (18h, 8E).

VENDREDI 15

LE show du soir se déroule à La Mécanique … où on ne pourra finalement pas voir en chair et en os le groupe garage américain Miss Alex White & The Red Orchestra – signé sur In The Red – car ils ont annulé les trois premières dates de leur tournée pour cause d’hospitalisation de leur batteur. Les trois premières parties de luxe qui étaient prévues joueront quand même : le groupe freakbeat Smash, Cheveu le groupe qui cherche ses clés et les très attendus nancéens de Death To Pigs. (20h30, 8E).

Au Triptyque les anglais de Fujiya & Miyagi présenteront leur premier album kraut/electro plutôt réussi. En première partie Steeple Remove et Sabotage 79. (19h30, 12E).

Le réputé groupe jazzcore-noise germano-suisse Monno sera aux Instants Chavirés avec en première partie le duo impro Bellenger/Rivière. (20h30, 7E).

Signalons aussi le concert des anglais de Twisted Charm à la Féline (21h, gratuit) et la triplette punk/hc composé des Hop La, de Spermicide et de Time Bomb au Farenheit (31 boulevard Gambetta à Issy-les-Mlx). (20h30, 9E).

Et à la Java (105 rue du fabourg du Temple) à partir de minuit, soirée rough electro avec notamment Genjini, dDash, Subersive Boy, Skarlet, Dasha Rush et Light Speed Driver. (Minuit, 7E).

SAMEDI 16

Très belle affiche garage/punk au Point Ephémère à l’initiative de Born Bad. On pourra en effet revoir avec plaisir le duo bordelais Dèche Dans Face, sur le retour, leurs vigoureux amis des Magnetix et en cerise sur le bitume l’américain Jay Reatard et ses amis de Memphis The Boston Chinks. (20h30, 10E).

DIMANCHE 17

Les amis du Vilain Chien proposent un nouveau Festival Bancal, cette fois au Gambetta (104 rue de Bagnolet), avec en tête d’affiche Harry Merry un hollandais foufou, frère caché de Mr Quintron et Felix Kubin. Egalement à l’affiche le one-man acapella show de l’américain Cracker Jack, la verdure de Sobac Merchandising, Madame P et DJ Triomphe. (20h30, 5E).

Les Dèche Dans Face enchaîneneront eux magnifiquement leur deuxième concert du week-end, cette fois à La Mécanique. (19h, 3E).

Signalons aussi un nouveau concert des Soucoupes Violentes, récemment reformés, au Café des Sports (94 rue de Menilmontant) avec Dana Strongs en ouverture. A Partir de 17h.

Agenda de la semaine du 04/06/07

LUNDI 4

La semaine commence fort avec les suédois de Skull Defekts (ex Union Carbide Productions et ex-Kid Commando) et leur rock puissant et hypnotique. Ils joueront à la Miroiterie (88 rue de Menilmontant) avec Evil Moisture, Arschgeil et le duo El-G/Duncan (19h30, 6E).

Si vous êtes plutôt d’humeur à découvrir des one-man-bands déjantés de l’autre bout de la planète, l’australien qui se cache derrière le nom de Made For Chicken By Robots est en concert au Klub (14 rue St Denis) avec le néo-zélandais Thee Mysterious Tapeman (21h, 7E).

MERCREDI 6

C’est le début du festival « Filmer la Musique » au Point Ephémère. Le programme est assez alléchant, je vous invite à aller faire un tour sur leur site. Outre des projections, le festival propose aussi des concerts. Pour cette première soirée, les recommandables Ponys de Chicago (photo) sont de retour. Egalement à l’affiche les beaucoup moins recommandables An Albatross. (20h30, 12E).

JEUDI 7

Au Nouveau Barbizon (175ter rue de Tolbiac), on pourra découvrir le défricheur guitariste néo-zélandais Dean Roberts ainsi que la délicate violoniste Samara Lubelski. (20h30, 5E)

C’est assez rare pour être souligné: La Mécanique Ondulatoire, un nouveau bar/lieu de concerts ouvre ses portes à Paris au 8 passage Thiere dans le quartier de Bastille. Pour cette première soirée le fanzine Target a carte blanche et invite les Transistors et plusieurs DJs rock’n’roll.(21h, gratuit).

Suite du festival « Filmer la musique » au Point Ephémère avec pour les concerts du soir deux groupes electro efficaces: les américains de Eats Tapes et les parisiens de dDamage. (20h30, 12E).

VENDREDI 8

Crash Normal poursuit son retour sur le devant de la scène garage en duo et avec de nouvelles chansons. Ils seront à la Mécanique Ondulatoire avec This Is Pop et Viande Petrole. Plus de nombreux DJs. (21h, 7E).

Les Charles de Goal seront eux au Point Ephémère avec les chiliens de Panico et les parisiens de Coming Soon. (21h, 12E).

SAMEDI 9

Beaucoup de bonnes choses à voir et à entendre en ce samedi.

D’abord saluons LE festival du week-end qui se tiendra, en plein air, aux Murs à Pêche (71 rue Pierre de Montreuil à Montreuil). Tout commence dès 16h avec une programmation underground fraîche et prometteuse: le trio Youri Gargarism, le bidouilleur dunkerkois Feromil, les terribles amiénois de Headwar, les frappés bruxellois de Music For Rabbits, les excellents Cradle Of Smurf ou encore le noisy-punk de Tweez. (16h donc, prix libre).

Pour le dernier jour du festival « Filmer la musique », vous pourrez voir notamment à 19h au Point Ephémère le documentaire « Voiture » de Gallien Dejean (photo) relatant la tournée du groupe parisien Cheveu aux Etats-Unis en 2006. A ne pas manquer. Le dit groupe sera d’ailleurs en concert un peu plus tard avec Signal Electrique et Dip (20h30, 11E).

Si vous cherchez une bonne dose de rock psychédélique ébouriffant, rendez-vous à la Mécanique Ondulatoire (8 passage Thiere) pour le concert d’Aqua Nebula Oscillator. (21h, 5E).

Le groupe jazz-noise Talibam, de Brooklyn, jouera quant à lui aux Instants Chavirés avec Erez Martinic en ouverture.

Dans le cadre du festival Villette Sonique vous pourrez vous remuer dans les jardins de la Villette sur le mystérieux projet italo-disco mutant Black Devil Disco Club, accompagné de Daniel Baldelli et du Dirty Sound System (15h, gratuit). Vous aurez ensuite la possibilité de pousser jusqu’au Cabaret Sauvage pour un concert du trop rare catalan Pascal Comelade. (20h, 18h).

Et si vous avez plutôt des envies de punk rock graisseux, filez vers le Picolo (58 rue Jules Vallès à St Ouen) où les Barrocks invitent les américains des Grannies (lignée Supersuckers/Zeke), les marseillais d’Aggravation et les parisiens de Whodunit.

DIMANCHE 10

Suite du festival aux Murs à Pêches à Montreuil avec dès 14h SMOHT, trio formé par Alexandre Bellanger, l’electronique libre des rennais de France Sauvage, l’américain azimuté Cracker Jack, le sweat-capuche-core de Cheveu, la performance du guitariste de Sister Iodine Erik Minkkinen (photo), le rap de Debruit ou encore le retour très attendu des messins de A.H Kraken…(14h donc, prix libre).

Suite et fin du festival Villette Sonique avec dans le Parc de La Villette le groupe Polysics, sorte de Devo japonais, les bruitistes anglais de Shit and Shine (photo) ainsi que Poni, Jens Lenkman, Zero (ex-Bästard) et Uffie. (15h, gratuit).

Le groupe garage Two Tears, from Dubaï et dans une formation inédite, sera lui au Cannibale Café (93 rue Jean-Pierre Timbaud). (19h, gratuit).

%d blogueurs aiment cette page :