Agenda de la semaine du 12/05/08

LUNDI 12

Les vétérans dada indus d’Einstürzende Neubauten sont de retour en ville pour un nouveau show au Bataclan. Otto Von Shirach est en ouverture.(19h, 36,20E).

Pas nés de la dernière pluie non plus et en provenance de Hitsburg USA, les inusables Fleshtones envahissent la Locomotive avec leur garage rock enjoué. A leurs côtés les australiens des New Christs et les orléanais de Cool Kleps.(20h, 24,20E).

Les excentriques japonais des Pascals s’agitent au Café de la Danse.(19h30, 17E).

Enfin le groupe post rock/noise américain The Paper Chase fait une nouvelle escale parisienne à la Flèche d’Or.(20h, gratuit).

MARDI 13

Musique caméléon « entre improvisation, électronique et noise » aux Instants Chavirés avec une formation regroupant Mika Vainio (moitié de Pan Sonic), Kevin Drumm (guitariste singulier), Axel Doerner et Lucio Capece. A découvrir.(20h30, 12E).

Expérimentations et improvisations sont aussi à l’honneur aux Voutes pour un concert regroupant Makoto Kawabata (Acid Mothers Temple) et Jean-François Pauvros.(20h, 8E).

Belle affiche aussi au Klub (14 rue St Denis) avec les californiens post-rock de The Drift – signés sur le label d’Explosions in the Sky et invités par ces derniers au prochain festival ATP – et en ouverture les parisiens de Eddie 135 et 5000 Pas.(19h30, 6E).

Soirée garage/freakbeat à la Mécanique Ondulatoire avec les suédois de The Movements et les parisiens de Twisted Wheels.(20h30, 7E).

Programme psyché/cold/noise à la Flèche d’Or avec Entertainment, Warehouse et Paris.(20h, gratuit).

Hip-hop west-coast à l’Elysée Montmartre avec Dilated Peoples et Rasco de Cali Agents.(19h, 30E).

Enfin heavy-metal à l’ancienne à la Locomotive avec les anglais de Napalm Death.(19h, 23,10E).

MERCREDI 14

Déviances punk et electro punk à la Mécanique Ondulatoire où se produiront les géniaux Intelligence et leurs compatriotes de Digital Leather.(20h30, 8E).

Programme bien barré aussi aux Instants Chavirés avec les déconstructions dissonantes des canadiens d’Aids Wolf et la battle entre le digital grindcore de Company Fuck et les cut-ups ultra speed de Freekageeka.(20h30, 12E).

Au Hide Out (46 rue des Lombards), on pourra découvrir le post-punk intriguant des New Bloods – originaires de Portland et signés sur Kill Rock Stars – avec en ouverture 10Lec6 et Pollyanna.(20h, 4E).

Nouvelle soirée Fugues plutôt folk au sens large à la Java avec Alina Simone, [Lemoine] et June & Jim. (21h, 10E).

Les punks marseillais des Hatepinks sont en concert à la Féline.(20h, gratuit).

Le collectif indie canadien Broken Social Scene est à l’Elysée Montmartre avec les néo-zélandais des Brunettes en première partie.(19h30, 24,20E).

Enfin electro/hip-hop au Nouveau Casino avec un nouveau show de DJ Vadim.(19h30, 19,80E).

JEUDI 15

Le jeune groupe garage rock suisse The Mondrians est de retour en ville pour un concert à Glazart. Plusieurs autres groupes à l’affiche dont le duo math rock strasbourgeois Electric Electric.(19h30, gratuit).

Au Plateau (33 rue des Alouettes) on pourra découvrir le avant-folk bricolo du projet This is the hello monster!.(19h30, 4E).

Soirée « indie » entre folk, pop et post-punk à la Maroquinerie avec Lightspeed Champion, These New Puritans et Koko Von Napoo.(19h, 22E).

Enfin le groupe surf allemand Leopold Kraus Wellenkapelle joue à la Mécanique Ondulatoire avec le Fredovitch One Man Band en première partie.(20h30, 6E).

VENDREDI 16

Début du festival des cultures éléctroniques « Mal au pixel » au Point Ephémère avec un panorama de la scène finlandaise: Mika Vainio (de Pan Sonic), des artistes du mouvement Skweee (Mesak, PJVM) mais aussi Ceebrolistics et Huoratron.(21h, 12E).

Nouvelle soirée « Arrache toi un oeil » aux Instants Chavirés avec l’instro-noise des hystériques bordelais d’Erez Martinic mais aussi leurs amis de Radikal Satan et les parisiens de Louise Mitchels.(20h, 6E).

Bugcore et digital noise au Zorba (137 rue du Faubourg du Temple) avec le déjanté Company Fuck, toujours en ville, ainsi que Kro of the bestiole, Strom Varx et Frank Zapagogo.(20h30, 3E).

Soirée entre dada rock et post punk junk au Bar du Berry Zèbre (108 Boulevard de Belleville) avec Madmohamed, Jive et CSL (Chambon sur Lac).(21h, 3E).

Hip hop au Batofar avec J Live de New York et Black Grass de Brighton.(minuit, 14,70E).

SAMEDI 17

Les bordelais de Glu et leur « musique brute » sont de retour pour un concert à la Miroiterie (88 rue de Menilmontant) dans le cadre du festival organisé par le PPPzine. Egalement à l’affiche: Dona Confuse, Louis Lingg & The Bombs, Les Versaillais à moustache, Iku et Sextoy.(16h, 5E).

Soirée entre electro abstract et breakcore déjanté à Glazart avec notamment Otto Von Shirach mais aussi Niveau 0 et Drumcorps.(20h30, 12E).

Programme electro punk à la Mécanique Ondulatoire avec les anglais de Punx Soundcheck mais aussi Ania & Le Programmeur.(20h30, 6E).

Le groupe pop bordelais Miniscule Hey jouera dans la soirée à la Flèche d’Or.(20h, gratuit);

Enfin nouvelle soirée « Ghetto Tiers Monde » aux Disquaires (6 Rue des Taillandiers).(22h, gratuit).

DIMANCHE 18

Beaucoup de groupes au Paris Noise Festival – plutôt noise/metal dans l’ensemble – à la Maroquinerie: Today Is The Day, Horse The Band, Jucifer, Genghis Tron, Nachtmystium, Complete Failure, Four Questions Marks, Tanen, Fiend et Yog.(15h, 20E).

Soirée plutôt noise aussi au Zorba (137 rue du Faubourg du Temple) avec Vegg, John Jim & Jason et Seven Of Nine.(19h, 2E).

Les excellents et trop rares Subtle Turnhips seront eux au Pixi Bar (82 Avenue de la République à Bagnolet) avec Radical Dub Collective, groupe dub de Zagreb.(19h, prix libre).

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :