Archive | mars 2009

Agenda de la semaine du 30/03/09

Lundi 30

Restez chez vous la semaine est bien chargée vous allez avoir besoin de forces…

Mardi 31

L’excellent one man band Bob Log III est de retour à paname et vient faire suer la Mécanique Ondulatoire avec son Wild Blues-Boogie survolté !! Allons tremper nos tétons dans son scotch! Fredovitch One-Man Band en ouverture (20h, 8$)

Punk rock d’ancien à la Pena Festayre ou on aura droit au retour du groupe DOA de Vancouver !!! Et au retour des non moins subtils australiens Hard-Ons et une ribambelle de jeunes excités : Attentat Sonore et Union Jack (18h,10$)

La sombre formation hip-hop Dalëk est au Nouveau Casino avec les groupes « live electronics » Vuneny et Oddatee.(19h30, 17,70$).

Mercredi 1er

Les luthiers de l’extrême Neptune sont à la maroquinerie avec en ouverture Nfl3 (ex- prohibition) et les jeunes Patton serviront de en mise en bouche (20h, 14$)

L’électronique de la jeune Mira Calix du label Warp viendra enchanter le récémment réouvert Forum des Images (17h15, free)

Soirée bien bruyante à la Miroiterie toujours menaçée d’expulsion, avec Evil Moisture, le jeune d’Hélicoptère Sanglante et son projet Popol Gluant ainsi que le guitariste prolifique de Sister Iodine Erik Minkinnen (19h, 5$ )

Soirée consacrée aux one man band en double avec deux duo électrifiés et electrifiants avec Bobpopkiller en new line-up et les ritals de Teenage Werewolfes chez Mehmeht Texmachine (20h, free)

Jeudi 2

Les excellents Black Time sont de retour sur la scène de la Mécanique Ondulatoire et ca fait plaisir de revoir ce band et ce lieu s’agiter à nouveau (20h, 6$)

Nouveau concert Ali_Fib aux Voutes, avec une affiche éclectique et alléchante, le jazz dubesque de The Drift,  l’ambient free de Lena Circus et les paysages sonores de The Boat sounds (19h30,8$)

Les excellents, cliniques et millimétriques CHDH sont au Forum des images pour le festival Némo, ainsi que les beaucoup plus dancefloor Principles Of Geometry (21h15 et 22h15, free).

Issu du fameux groupe free-noise Wolf Eyes, Nate Young & Aaron Dilloway viennent faire du bruit du plaisir à nos oreilles aux Instants Chavirés. Lazy Magnet en ouverture.(20h30, 12$).

La cérémonie des Qwartz awards accueille le pianiste Otavio Brandao et le duo expérimental Taylor Deupree / Kenneth Kirshner à la Coupole Niemeyer ( 20h, 15$)

After show hip-hop west coast au Batofar avec l’excellent DJ Muggs (Cypress Hill).(23h, 10$).

Vendredi 3

Les Disques Steak nous convient une fois n’est pas coutume dans l’antre de le bar La Féline pour un show endiablé du one man band Al foul récemment signé chez eux. (20h, free)

A noter que le concert à La Féline est annulé et aura finalement lieu au Baron Samedi (12 rue des Goncourt).

Au Forum des images on pourra retrouver Animal on wheels pour une performance électronica qui s’annonce déconstruite a souhait (20h, free).

Folie free à base de saxo, percussions, basse et voix aux Instants Chavirés où le collectif Rope Cosmetology a également invité le célèbre DJ Urine. En première partie Supercolor Palunar.(20h30, 12$).

Ah ouais pis Antilles, projet des deux gratteux de Sister Iodine, joue au NYclub (130 rue de Rivoli). (22h, free)

Samedi 4

Semaine plutôt institutionnelle puisque le Centre Pompidou accueuille l’ex-TG Genesis P-Orridge et son projet Thee Majesty (20h, 14$)

Excellente affiche au Chiquito, pour des concerts à tendance expérimentale, ou le jeune écossais Peace on earth propose son ambient apaisante, ainsi que Chora, l’expérimentale psyché de  Lanterns et Helesten (20h, 6$)

Les rigolos de Cheveu partagent l’affiche avec les planneurs de Aqua Nebula Oscilator et Papier Tigre au M.P.T Gérard Phillipe à Villejuif (19h30, 10$)

Putain ça risque de dégager doom-sévère au Glaz’art qui accueille les cultes maitres du doom Earth ainsi que l’expérimental de We insist! et le doom-psyché de  Fiend en ouverture (19h30, 18$)

Et puis au Relais de Belleville (34 rue de Belleville) on pourra découvrir le groupe Les Rivals.(20h30, gratuit).

Le jeune Al Foul et son manager nantais enchaînent une deuxième soirée wild rockab’ endiablé au Baron Samedi (12 rue des Goncourt) (19h30, gratuit).

Dimanche 5

Une performance audiovisuelle électronique de The Sancho plan au Forum des images pour se reposer et laisser dériver son imagination s’annonce parfaite pour nos cerveaux endoloris (14h30, free)

Folk tranquille et hypnotique à l’International (5 rue Moret) où joue l’anglaise Joanne Robertson – signée sur Textile.(20h, free).

En même temps y’a toujours des furieux qui lâchent rien et qui s’envoie du gros le dimanche aprés midi. Pour ceux-là, courez à la Pena Festayre pour un live des énervés Unlogistic, Soziedad Alkoholika et quelques autres combos punk et hardcore (17h, 5$)

Agenda de la semaine du 23/03/09

Lundi 23

Cut In The Hill, le nouveau groupe garage-blues de Johnny  Walker – des regrettés Soledad Brothers – joue au Point Ephémère. Le duo de Detroit The Jelly Hearts est en ouverture.(20h, 12$).

Prometteuse soirée post-rock et free rock au Pop In avec Rome Buyce Night et Les Clochards Célestes.(20h30, gratuit).

Le fameux groupe de New York Hard Core, 25 Ta Life est en concert au Klub (14 rue St Denis). None Shall Be Saved, Providence et Street Beat Side sont en première partie.(21h, 10$).

Mardi 24

Les prolifiques et mutliformes hollandais de The Ex sont une nouvelle fois sur scène, on a beau les avoir vu 10 fois c’est toujours excitant et on peut être encore surpris. Cette fois c’est au Café de la Danse avec Ililta Band en ouverture (19h30, 16$)

Et puis Touch[é] invite le canadien Barzin et sa folk tranquille pour un concert à Mains d’Oeuvres avec Franklin.(20h30, 12$).

Mercredi 25

Faites du bruit pour la Miroiterie (88 rue de Ménilmontant)!! Menacée d’expulsion elle accueille quelques projets bruitistes : le tout nouveau Moliere (avec un Minitel et un Bülanz orgabar), le prolifique Sonic Surgeon en résidence toute la semaine et un mystérieux U.N.D.O (18h, prix libre)

Une soirée influencée par les bad seeds à la Mécanique ondulatoire, avec les australiens de Black Pony Express, ainsi que Dusty One et les australo-parisiens de Dimi Dero Inc en ouverture (20h, 6$)

Le vieux New-yorkais ex-leader des Talking Heads David Byrne est à l’Olympia (20h,84$ seulement)

Jeudi 26

Les furieux activistes de Arrache toi un oeil nous invite au Pixi bar de Bagnolet pour se chauffer les feuilles avec le punk rock des suédois de Vicious Irène , le hardcore de Abject Object et des tourains de Sisterhood Issue (19h, 4$)

C’est la rentrée pour Gloria qui invite au trabendo les plus tout jeunes britons de The Pretty Things. On pourra s’exciter les feuilles avec le garage-punk des irlandais The Revellions et de The Carpet Sellers (20h, 18$)

Une semaine ou il est question d’ouverture et fermeture de squat, puisque celui rue de sèvres ferme et accueille ce soir l’électronique zarbite de SIFIR et le drone de Dr (Dr) One (20h,prix libre)

Vendredi 27

Le cleub n’est pas mort, il est 50 rue stendhal dans le 20eme !!! , et c’est les excellents Ali_fib gigs qui nous y invitent en accueillant le guitariste flamenco-raga Peter Walker (8h30, 5$)

Concerts punk et hardcore de haute voltige à la Mécanique Ondulatoire qui voyant sa clientèle se tirer a changé de videur et accueille Arrache toi un oeil qui invite les teutons de Dean Dirg, les lyonnais Lost Boys et les intellectuels de Radiations (19h30, 6$)

Les concerts au Rocher  sont toujours excitants , autant musicalement qu’humainement, ca vaut le détour. A l’affiche , les furieux Sex Kittens Go Bossa Nova et le punk-rock banlieusard de Les Raymonds (19h30, 5$)

Samedi 28

Un beau menu au Chiquito (26 rue de Menilmontant) où Crudités et les Disques Steak vous convient à un concert du groupe Tornado – folk rock des grands espaces. Le sweet sweet pop duo Maria Deraismes est en première partie. Be there and be fair!!!!!!!(20h, 5$)

L’espace en cours (56 rue de la Réunion)  accueille Elephant & Castles pour une release party et une ribambelle de projets déviants et excitants :take: et Aymeric Hainaux, les cassettes de Cawa sorix et Preslav Literary School, Pali Meursault et Le lit, in bed with Schubert (18h30, 6$)

Les infatigables Barrocks nous invitent au Piccolo audonien pour suer, danser et boire aux concerts de The Magnolias et leur power-pop électrifiante, des messins de Wad-Billy et sur le garage-punk des grr girls de Fury Furyzz (19h,5$)


Ocinatas Industries nous convie une fois de plus au Pixi bar de Bagnolet, pour une soirée pllus bruitiste que d’ordinaire avec les parisiens de Think Kastendeuch, la pop de Cho Yang et le rock bruyant des ritals de Aucan (19h30, 5$)

Encore un évènement au squat de la rue de sèvres (cf Fly plus haut) pour le concert de Prison Food Sucks et Colinjohnco plus quelques deedjays pour se distraire et draguer (20h, free)

Enfin les amis des Diks qui sautent organisent un nouveau concert à l’Omadis (43 rue Doudeauville) avec les intriguants Missfist, Sex Drugs & Rebetiko et C’est pu l’temps gras. (20h, prix libre).

Dimanche 29

Le vieux roublard Gonzales fera un « piano talk show » au petit Ciné 13, ca permet de se reposer c’est très bien pour un dimanche (20h,10$)

Et pour les furieux qui lachent rien , y’a toujours du harcore au Sans plomb (38 rue Gabriel Peri à Ivry sur Seine), avec les excellents Headwar (bientôt en tournée japonaise) et Les Suce-Pendus (19h, prix libre)

Agenda de la semaine du 16/03

Lundi 16

La Folk du suisse Polar sera toute la semaine en résidence au Centre Culturel de son pays (19h,12$)

Sinon y’a Vic Chesnutt qui joue pour la 36ième fois au Café de la Danse et c’est bien Vic Chesnutt. Elf Power est aussi au programme, peut-être que Total sera dans le coin également.(19h30, 16,70$).

Mardi 17

Concerts furieux au Rigoletto (337 rue de Belleville) avec la folk intense de Mattia Coletti et l’électro déviante de Ravi Shardja, puis les deux ensemble donneront l’improbable Giradischi (19h, 4$)

On peut encore changer un peu de crèmerie en allant au Motel, pour une soirée folk et féminine avec The Hand, This is the kit et Rivkah (19h, free)

Il fallait peut etre aller voir Alain Bashung avant qu’il canne, but that was too late ooooh knocked upon the door! Finalement le concert au Grand rex est remplacé par une crémation au Père Lachaise (15h, prix libre)

Mercredi 18

Les excellents Ali_fib gigs organisent une soirée abrasive au fameux Le Pixi bar de bagnolet (82 Avenue de la République), avec le drone de Sunshine Republic, la noise de Death By Horsecock et notre descendant du Roi Väsa national Zaraz Wam Zagram (19h30, 5$)

Soirée électro-bruitiste chez  les intellectuels de la Miroiterie avec les espagnols de B.I.A.S et la harsh noise de Evil Moisture (19h30,5$)

Sammy Decoster, chanteur folk de caractère qu’on retrouvera la semaine prochaine avec son excellent projet anglophone Tornado, est en récital au Point Ephémère. Marianne Dissard est en ouverture. (20h, 12$).

tycho

Les étonnants Tycho Brahe et leur jouets-instruments seront à la Cantine de Belleville (108 boulevard de Belleville) avec le duo folk June & Jim.(21h, pas cher).

Et puis mofo  si tu veux du hip-hop hardcore faut aller faire un tour au Batofar pour le retour des garnements de ONYX de Queens, New-York….c’était du bon dans les années 90, reste à voir ce que ça donne quinze piges plus tard. (20h, 22$). Plus tard justement y’a aussi le parrain Afrika Bambaataa et le jeune et talentueux DJ Q Bert des Invisbl Skratch Picklz…euh au Rex (23h30, 9,60$).

Jeudi 19

Début du festival organisé par Rice magazine avec le duo infernal sino-charentais Shake Shake Bolino au disquaires (6 rue des Taillandiers) (22h,free)

Les vétérans Buzzcocks sont au Trabendo avec leur punk-rock énergétique tubesque et le garage des The Sacred Sailors est en ouverture (20h, 23$)

L’ex-Bondage ayant viré electronica  Kid Loco est à la Maroquinerie, çà peut en exciter quelques uns!(19h30, 15$)

Vendredi 20

Le concert du soir est bien sur l’allechante affiche organisée par Rice magazine avec les sauvages marseillais de The Remenbers le garage-punk violent et tubesque des audoniens The Creteens et les bordelais Polar strong. Ca risque de faire fondre pas mal de portuguaises engourdies! Amenez votre riz, gluant, créole, pilaf ou sauté au Kim’s Bar, 137 rue de Crimée (20h,5$)

C’est le retour des soirées lancées par l’excellent et capillairement incorrect Madame Macario qui nous offre ce soir au Rigoletto (337 rue de Belleville): le duo Vialka suivi du duo Vialka avec leur pote chinois Xiao He et enfin Xiao He en solo (restransmission  live sur CCTV). (19h, 4$)

L’étrange improvisatrice timbrée Alexandra Grimal est en showcase solo à l’excellent disquaire Le souffle continu (18h30, free)

Enfin, une affiche assez excitante aux Instants Chavirés où l’excellent Evan Parker partage la scène avec Jean-Francois Pauvros pour un Marteau Rouge prometteur (20h30, 12$)

Samedi 21

Enorme affiche au bar El Chiquito (26 rue de Menilmontant) avec  des showcases des meilleurs groupes de la Grande Triple Alliance de l’Est : 20000 Punks, Hess et Plastobeton (bientôt de retour pour la sortie de leur 45t) ainsi que le parisien Tourette et des américains (God Willing, Unicorn Hard-On) qui ramèneront sûrement des chewing-gum. (18h30,5$)

Soirée Garage-punk à la Cantine de Belleville avec les messins The Distortions et le yéyé des parigots Les Versaillaises à Moustache (20h, prix libre)

Power pop punk à la Cave Se Rebiffe (6 rue Charles François Dupuis) avec The Wendy Darlings et Wonderflu(18h, 5$)

On peut encore s’échapper pour des oeuvres de John Adams et Frank Zappa ainsi que d’étranges arrangements de groupes « progressifs » anglais (Yes,King Crimson..) à la Maison de la radio (18h,free)

Dimanche 22

Un dimanche de rêve offert par les biens nommés de l’Hygiène sonore  avec une ribambelle de groupe noise hardcore et stupidcore, notamment les excellents Do you compute, Classic Dracula V en nouvelle formule beatnik core, Anorak, Mobylette Facile , les pète-couilles de Louise Mitchels et John Makay au Sans Plomb (17h,8$)

La vielle idole gay des années huitantes Grace Jones est au Grand Rex et faut être sacrément motivé (20h, 45$)

Enfin on peut finir la semaine calmement avec des oeuvres de Xénakis et de John Cage à La Maison de la Radio pour la cloture du festival Présences (18h, free)

Agenda de la semaine du 09/03

Lundi 9

On commence la semaine par un concert punk-rock avec le retour des subtils Spermicide à la Mécanique Ondulatoire, et Joe Kill Jack, nouveau projet d’anciens Métal Urbain (20h, 6$)

Arch Woodman n’en finit pas de sa tournée parisienne et est ce soir au Pop’in avec Joe Wilkes (20h, free)

Mardi 10

Le prolifique et excité Jay Reatard (Reatards, Lost sounds) est au Point Ephémère. Autant on peut apprécier sa musique, autant humainement çà a l’air d’être un connard, et pas de show de plus de 20 minutes habituellement..il sera accompagné de ses semblables les lillois Crusaders Of Love (20h, 15$)

Soirée hardcore qui pourrait bien être excitante à la Péniche Alternat, avec Grave Marker, Battle!, The River Card et les parisiens Black Spirals (20h, 8$)

Mercredi 11

Les arty Blurt et leur frontman Ted Milton joueront leur free-punk endiablé dans un club parisien..

Une soirée hardcoreuse au fameux Pixi bar de Bagnolet, par Ocinatas Industries, avec les parisiens Beckfords, les norvégiens de  Hombre Malo, et John Jim and Jason (19h, 5$)

Les parisiens 10Lec6 viennent quelque peu allumer la scène de la Mécanique Ondulatoire qui a tendance à s’endormir ces temps ci , en ouverture des nerveux Panther (20h, 6$)

Jeudi 12

Concert excitant auxInstants chavirés ou le duo Moha! ajoute un travail lumineux à leur show pour présenter Fire & Ignorance et les berlinois de Activity Center (20h30, 12$)

Concerts shoegaze à la Mécanique Ondulatoire, avec l’electro noisy rock de Serendhi Pity puis la rock noise de Abdullah Sheraton et Think Kastendeuch (18h30, 4$)

L’incontournable Rigoletto accueille l’électro de EDH, l’excellente berlinoise Midori Hirano et la pop deKumisolo (20h30, 4$)

L’électronique pop expé de LEM et le dandy surf Xavier Boussiron sont au Centre Wallonie-Bruxelles (20h, 10$)

Soirée Ninja Tune au Batofar, c’est l’occasion de foutre les pieds là-bas, avec The Long Lost, Zero dB et Daedalus (22h, 10$)

Vendredi 13

C’est l’ouverture de l’excellent festival Présences Electroniques organisé par le GRM, mais pour la première fois cette année hors les murs, au récent 104. Conditions d’écoute en général idéales, bonne programmation, gratos. Que faire de mieux ? On aura droit au platiniste Philip Jeck, au jeune DJ Olive, au cyber-punk Kenji Siratori, et au parrain Luc Ferrari en entrée (16, 18 et 20h, free)

Sinon aux Instants Chavirés, les jeunes Arnaud Rivière et Alexandre Bellenger sont tout excités de jouer avec le batteur Roger Turner, l’orchestre Salmigondis ouvrira les hostilités (20h30, 8$)

Une Vieille légende de l’électro-indus resurgit des années 80 sur la scène de la Méca : Parade Ground, et la folk-indus de leur compatriotes de Solar Skeletons sont en ouverture (20h,8$)

Samedi 14

On poursuit au 104 pour Présences électroniques avec les grosses pointures du week-end : la moitié bruitiste des finlandais Pansonic Mika Vaïno, l’ex-penseur sonique de Einstürzende Neubauten FM Einheit , maintenant en duo avec le platiniste ErikM, et pour s’ouvrir l’apétit, l’acousmonaute Denis Dufour. Quelques petites perles sont à voir et entendre des autres improvisateurs et expirimentateurs Sachiko M , Cor Fuhler, ou Thomas Ankersmit (16, 18, et 20h, free)

Les bruyants Sister Iodine, apres avoir fété la sortie de leur LP la semaine dernière font un concert « entre amis », chez eux à la générale en manufacture, avec Projet Piscine, Helicoptère Sanglante et Port Radium (19h, prix libre)

Sinon, concerts psychédéliques au Nouveau Casino avec l’ex-Spacemen 3 ‘Sonic Boom’ Spectrum. Les parigots de Kill for Total Peace sont en ouverture (19h30, 20$)

Concert punk au squat Sans plomb, ou les excellents Kimmo ouvriront pour les lyonnais Lexomyl et Baygon vert (19h,prix libre)

Enfin on aura encore le droit de voir  l’électro pointue de EDH cette semaine au fameux El Chiquito, avec cette fois ci Videolove (20h, 3$)

Dimanche 15

Fin du festival Présences Electroniques au 104, avec l’hypnotique Charlemagne Palestine, l’ambient intello de David Toop, la poésie bruitiste du membre de Zeni Geva KK Null et l’immense vétéran Roissyesque Bernard Parmeggiani (16, 18 et 20h, free)

Le collectif punko-bordélique hollandais De Kift est aux Instants Chavirés (19h30, 12$)

Enorme affiche ce soir à la Cantine de Belleville, avec un succedane de placard qui accueuille une pleïade d’artistes incroyables et impromptus :WPMG, Toba, Michaël Sellam, Un escargot vide ? +12 dog cycle, Kawaii, Emmanuelle Gibello, Sainte Victoire, Damien ‘Férié’ Schultz, David opp, Cathédrale N.D., Messkaline, Moraw, Auddie aka Stalker,Jere….ouf!!!! De quoi finir cette semaine en beauté!! (16h, prix libre)

Agenda de la semaine du 02/03

Lundi 2 mars

Un one man band excitant à la méca pour commencer la semaine : Shooting Spires (bassiste de parts and labor) qui dit convoquer les Boredoms et Silver Apples, on verra bien hein. Olympic et Cats On Trees ouvriront le bal (20h, 6$)

Le trio post-punk We are wolves vient quant à lui sur la scène du Point P, avec le folk rock des canadiens de Wintersleep (20h, 12$)

Si vous arrivez à passer rive gauche, le collectif Burstscratch (avec un Sunplexus) propose une performance sonore et cinématographique au studio Galande (20h30, 6$)

Les moustachus popeux de The Elderberries sont à la Boule noire (19h30, 15$)

Mardi 3 mars

Vraiment pas grand chose soir ce, chrais à votre place j’irais voir un flim de Jess Franco au chat noir plutôt. Parce que à part une affiche pop chargée au pop in’ : General purpose, Eleanor L.Vault, Cochise, Vince United (20h, free) et du Dick Annegarn à la Boule noire (19h30, 27,50$), y’a oualou. Faut être motivé.

Mercredi 4 mars

Un peu de froideur suédoise avec la pop autiste de Wildbirds & Peacedrums au Centre Culturel Suédois (19h30, 7$)

La Folk tranquille de The wedding soundtrack est une nouvelle fois au Pop’in, accompagnée d’Andréa Pop (20h,free)

Soirée plutot calme au Point P, ou les ballades folk de Barth, les melodies nostalgiques d’Arch Woodmann ouvreront le bal pour l’intriguant duo belge Soy un caballo (20h,12$)

Jeudi 5 mars

La disco satanique déglinguée des belges de duflan! duflan! est à la miroiterie avec la punk New-wave de leur compatriote Le Prince Harry (20h, 5$)

Musique improvisée de haute voltige aux Instants chavirés, avec deux duos : le percussioniste Seijiro Murayama / Stéphane Rives et Benjamin Duboc/ Pascal Battus (20h30, 12$)

Concert d’énervés à la Mécanique Ondulatoire, ou le hardcore furieux d’Actions Fall Short cotoie le punk-rock de  The Rabats (20h, 6$)

C’est le début du festival minimum à la Maroquinerie, avec la pop tranquille des mancuniens I Am Kloot , la folk gracieuse de Josephine Foster et les parisiens de Arlt. (19h30, 20$)

Les New-yorkais de School of seven Bells sont au Point P, avec Sh** browne en ouverture (20h, 15$)

Vendredi 6 mars

Putain ça y est on s’excite là!! Les excellents et maintenant cultes Sister Iodine fêteront la sortie de leur nouveau LP (1ere fois en vinyl en 15 ans !!! Merci Hendrik)  aux Instants chavirés avec le jeune de Hélicoptère Sanglante (20h, 12$)

C’est le début du week-end Présences à la Maison de la radio, avec l’ombre du terrifiant Ligeti, ainsi que Michaël Levinas, Mantovani et Serge Nigg (20h, free)

Projection du rare The Chelsea Girls de Warhol et Morrissey à la Cinématheque Française, avec les génialissimes The Velvet Underground accompagnant la chanteuse Nico pour bande son (19h30, 6$)

Soirée Turbogrind furieuse à la miroiterie, avec accrochez vous : Yacopsae, Jesus Cröst, Blockheads, Faxe et Sickbag. Pour les cramés uniquement (18h30, 7$)

C’est la suite du festival minimum à la Maroquinerie avec la folk-rock de Theo Hakola, Ralfe Band et les chansons mélo de Wladimir Anselme (19h30, 18$)

Les lourdingues néo-zélandais de The Datsuns sont au Point Ephémère (20h, 14$)

Samedi 7 mars

L’immense City Life de Steve Reich sera jouée ce soir dans le cadre de Présences à la Maison de la radio, avec d’aures trucs surement très biens comme Tessier, Charvet ou Magnus Lindberg, mais qui paraîtront sûrement insipides face à cette oeuvre majestueuse (18h, free)

Le furieux groupe de beatnick-core Classic Dracula V nous présentera sa nouvelle formule intégrant une boîte à rythmes nerveuse , avec le duo basse/batterie irlandais Boxes et les teutons de Gestammelorchester au fameux bar El Chiquito (19h30, 5$)

Les excellents films des grenoblois de Etant Donnés sont projetés dans le cadre de Cinéma du réel (18h30, 6$)

Un concert placé sous le signe de l’intelligence au Parvis de Bagnolet, pour la sortie de l’album de La Fissure, avec le punk rock de CPPN et le Massey Feguson Memorial (19h,5$)

Un concert estampillé « old time blues from Memphis » avec le vétéran One man band David Evans au Vieux Léon (20h30, free)

Suite et fin du festival minimum à la Maroquinerie avec la pop-garage des new-yorkais Locksley, le suédois Melpo Mene et Eugene McGuiness (19h30, 18$)

Les Bree Van de Kamps fêteront la sortie de leur 4 titres accompagnés de Hopkins à la Cave se rebiffe (18h, 5$)

Dimanche 8 mars

Le concert excitant de la soirée sera au très en vogue Rigoletto, en accueillant les hypnotiques Fabulous Diamonds, le drone psychédélique de Valerio Cosi et les improvisations étranges du jeune Duncan Pinhas (19h30, 5$)

Concerts HXC de qualité au fameux bar Le rocher à Malakoff, avec Vitamin X, Thrashington DC, Crippled Old Farts, Black Spirals et Monsieur Po (18h, 6$)

Fin du week-end Présences à la Maison de la Radio, avec Gualterio Dazzi, Dominique Lemaître, Malika Kishino et le plus underground Igor Stravinsky (18H, free)

%d blogueurs aiment cette page :