Agenda de la semaine du 06/04/09

Lundi 6

Le post-punk de Dartz et les jeunes noiseux parigots de Kimmo et Never On TV sont sur la scène de Le Klub (21h, 7$)

Un peu d’électro-punk pour secouer la Méca avec deux groupes d’espagnols énervés : Grabba Grabba Tape et les madrilènes Margarita (20h, 6$)

Mardi 7

L’excellent poète sonore répétitif Anne-James Chaton est à nouveau en duo avec Andy Moor aux Instants Chavirés et Zaraz Wam Zagram et ses cassettes magnétiques sont en ouverture (20h30, 12$)

Les activistes de Transcultures nous convient à un Bruxelles Sonic à la Maison des Métallos pour l’électro de aMute, une performance audiovisuelle de The aktivist et Natalia De Mello, ainsi que l’électronique étrange de Christophe Bailleau (20h, 13$)

Dans la cave du Rigoletto (337 rue de Belleville), moins convoitée ces jours ci, grille ton anti-ride nous propose un spectacle expérimental et alléchant, avec WPMG, Un escargot vide?, Phil Maggi et Madadayo (19h, 4$)

Mercredi 8

Le garage-punk de l’excellent duo rital Mojomatics est sur la scène de la Mécanique Ondulatoire avec les non moins excellents quoique originaire du limousin We Are Not Indians (20h, prix inconnu).

Une soirée électro du label Optical sound au Point P avec leur poulains : le trio disco Cercueil et le plus new-wave The Garçon (20h, 10$)

Dernier show du festival Nemo avec la jeune Mira Calix du label Warp au Cube d’Issy les moulineaux (20h, free)

Herr broken présente son nouveau line-up (1 Lawrence wasser+1 Lazy Project) au Baroc’ avec The clubs (20h30, free)

Jeudi 9

Une fois n’est pas coutume, la Mécanique Ondulatoire accueille un peu de musique étrange avec la folk-noise de Woods , les ballades excentriques du prolifique El-g ainsi que la pop Enoienne déviante de l’américain Hyena (20h, 8$)

L’asso Motorpsycho reprend du service et organise un bon petit concert garage punk au Parvis de Bagnolet (27 rue Adelaïde Lahaye à Bagnolet) avec les bordelais de Flying Over et les parisiens de Lipstick Vibrators et Bombyx Mori.(19h30, 5$).

Vendredi 10

Putain!! Bobpopkiller revient et ils sont plusieurs, brrrr! C’est à la Mécanique Ondulatoire, qui apparemment a décidé de reprogrammer de bonnes choses puisque ca sera la première partie des énervés de Cheap Time ainsi que Happy Burger from Bagnolet city en première mondiale pour agrémenter la sauce. Go!Go!Go! (20h,5$)

Avant de s’envoyer du gros sévère tout le week-end pour le Fuckfest, on a le droit à une soirée de pré-ouverture alléchante au Rigoletto, avec déja une bonne dose de furax  légèrement plus débiles les uns que les autres : Fraicheur Concombre, les teutons de No Nebraska et les maintenant classiques Classic Dracula V et leur beatnik-core cramé et surtout Don Vito !!(20h, 4$)

Pas mal de concerts aussi au Sans Plomb (38 rue Gabriel Peri à Ivry s/ Seine) avec notamment le punk-wave de TuePogoE64 mais aussi Enob, Madmohammed et Le Club Chaud of Leuville.(20h, 5E).

Sol 6, le projet mis en place par Luc Ex avec moulte-moultes invités et intervenants fera son show aux Instants chavirés (20h, 12$)

Samedi 11

Resistance a go-go nous convie à l’audonien Picolo pour une soirée haute en décibels et en transpiration, avec les lillois Crusaders of Love, les jeunes britons de Sex Beet et l’excellent trio Yussuf Jerusalem (20h, 5$)

L’évènement du week-end est bien sur la deuxième édition du FuckFest pour se foutre du harcore plein les feuilles, cette fois ci à Mains d’oeuvres qui accueillera une pléiade de groupes bruyants et nerveux. Ca sera à qui fera le plus de boucan, sera le plus syncopé ou aura trouvé le nom le plus con :avec ce soir Pitsky , Cafe Flesh, Death To Pigs, Shub, Pneu et Ultraphallus . Ouf!!! Et on remet ca demain, hein! Bravo a GTKO? GTOK! et NextClues (19h30, 10$)

Dimanche 12

Les prolifiques Boss Kitty et Mister Duncan nous convient à l’Espace en Cours (56 rue de la Réunion) pour une série de concerts parfaitement reposante pour un dimanche, avec la folk-trance de Head of Wantastiquet , le Duncan himself en set acoustique, ainsi que TG et Captain Kursk (18h,6$)

Suite et fin du Fuckfest audonien, avec quelques perles punk et harcore, notamment Do you Compute, Up Yours , Marvin , Basement et Goodbye Diana. Merci les furieux (19h30, 10$)

Et puis à la Cantine de Belleville (101 Boulevard de Belleville), une bonne affiche punk rock’n’roll/garage avec les messins de The Nunchacks et les parisiens de You Do Right et Les Versaillaises à Moustache.(19h, prix libre).

%d blogueurs aiment cette page :