Agenda de la semaine du 21/09/09

Bon, agenda allégé cette semaine pour cause de rentrée chamboulée, fichier écrasé, flemme généralisée (ou pas).

Lundi 21

On commencera tranquillement la semaine avec une invitation du Non_Jazz au Rigoletto pour les lives des américains space rock de Blues Control, les expérimentations de Tropa Macaca, et le nouveau projet de régis Romaric Sobac et Nicolas Murer. (20h30, 5$).

L’ambient dark du fabuleux Deutsch Nepal est au Zèbre de Belleville (63 Boulevard de Belleville)  avec deux autres groupes sombres précédés par leur réputation: Bain Wolfkind et  Der Blutharsch.(19h30, 22$).

Autre bon plan de ce lundi soir, les californiennes de Nite Jewel et leur pop nocturne synthétique qui sont de passage au Truskel (12 rue Feydeau).(20h, gratuit).

Sinon bien sur certains pourraient aller voir The Damned au Batofar, mais faut pas déconner quand même ( 20h, 24$).

Mardi 22

Excellente soirée en perspective organisée à nouveau par le Non_Jazz, avec les fatigués mais planants Serfs, la folk dérangée d’ Infinite Light et surtout l’incroyable hypnose de Peace On Earth (19h30, 5$).

C’est une semaine chevaleresque : un tiers de Cheveu joue ce soir avec une moitié de Sister Iodine pour les expérimentations bruitesques de Noyade au fraichement ouvert Udo Bar (4 bis rue Neuve Popincourt). (21h ,free).

Comme sorti d’un film de Tim Burton, Kepi Ghoulie – ancien chanteur du groupe fun punk pop californien Groovie Ghoulies – dépose ses dessins, peintures et guitares sèches à la Mécanique Ondulatoire pour une soirée entre expo et concerts.(20h, free).

Signalons aussi le retour éphémère du groupe noise Virago qui joue en première partie de Celan au Nouveau Casino.(19h, 19,80$).

Mercredi 23

Réjuvénation fait sa rentrée au Rigoletto pour une soirée qui devrait faire cramer pas mal de feuilles douillettes grace à du Hardcore à foison : Fat Beavers, les anglais d’Holy State, Abject Object, Comité Défaite et Good good things (19h, 4$)

Un peu de garage rock’n’roll à la new-yorkaise avec The Lost crusaders (mettant en vedette le chanteur des Raunch Hands, un des grands groupes du label Crypt dans les années 90)au pixi bar de Bagnolet city. Ca devrait arracher sévère. En guest on aura les orléanais de Backroom employees (19h30, 5$). Attention concert annulé.

Les excellents Fiery Furnaces continuent de tracer leur chemin aux frontières de la pop et présentent ce soir leur nouvel album à la Maroquinerie. Nite Jewel et Banjo or Freakout sont en ouverture.(19h30, 19,80$).

Jeudi 24

La soirée de  la semaine voire de la semaine est à la librairie Le Monte en l’air (6 rue des Panoyaux) pour la signature de « Les rois du pétrole » de Vincent Bergier avec les lives de Shake shake bolino (avec un cheveu dans la soupe ), les choeurs de la mer noire (l’autre) et les franco-québecois de Bobpopkillers récemment signés sur Les Disques Steak (18h30, free).

L’hygiene sonore nous convie à nouveau à l’incoutournable Pixi bar pour le Garage-punk de Tuepogoe64, le classique beatnikcore de Classic Dracula V et les allemands d’Interstellar Nightmare.(19h, 3$).

Soirée harsh noise/acide/break à l’Antirouille (5 rue Moret) avec U.R.S, H&M, Erreur, JeRe, Computer Truck, A.C.c et Cicerobuck.(19h, free).

Malgré la catastrophe survenue aux instants chavirés annulant la programmation de l’automne, on aura droit ce soir aux lives de dernier sang, Kouhei Matsunaga et la harsh noise d’Astro. (20h,10$)

Et puis soirée raï à l’Alimentation Générale (64 rue Jean-Pierre Timbaud) avec Cheikha Rabia que d’aucuns comparent à Rimitti.(20h, free).

Et puis encore, à la société des curiosités, Fred Nipi plus trois autres compères nous offriront une construction musicale un par un mais simultanée.. (20h, free)

Vendredi 25

Le chanteur de LSD, Taï Luc est à la mécanique ondulatoire (si y’en a qui vont vont encore la bas).(20h, prix inconnu).

Soirée rock’n’roll graisseuse au Parvis (27 rue Adelaïde Lahaye à Bagnolet) avec le retour des Four slicks, Lord Fester Combo, Plymouth Fury et Beef Paradise. (19h, 5$)

Bonne soirée en vue à la Cantine de Belleville (108 Boulevard de Belleville) entre electro pop et expérimentations sonores avec Naing Naing, Video Love et Fire Flow Revue.(20h, prix libre).

Bonne soirée aussi en vue au Chiquito où le nouveau « Bal des Mutantes » invite les belges electro-pop déviants de Duflan Duflan mais aussi Tzü et Solar Skeletons.(19h, 4E).

Samedi 26

Mains d’oeuvres aussi fait sa rentrée avec une affiche alléchante: les parisiens de Cheveu, le duo bruitiste montant Opéra Mort, ainsi que le duo pop Minuscule Hey, les envolées forestières de BFL et l’electro écrasée de Computer Truck. (20h, 10$)

Saturday night rapologie à Glazart avec le célèbre producteur Prince Paul, son comparse Fredie Foxxx et les jeunes Micronologie en ouverture.(19h, 25$).

Dimanche 27

Enfin pour terminer la semaine, il est conseillé de se laisser surprendre à nouveau par les vétérans de Père Ubu à la Maroquinerie (20h, 20$).

%d blogueurs aiment cette page :