Archive | octobre 2009

Agenda de la semaine du 26/10/09

LUNDI 26


Les tchèques Ty Syčáci envoient leur jazz punk alterno au Rigoletto (337 rue de Belleville) lors d’une soirée qui comprendra aussi des concerts de Top Montagne et Fat 32. Un concert proposé par l’excellente asso « Et mon cul c’est du tofu?« .(20h, 5E).

Les vétérans punk rockers de Kevin K & The Real Kool Kats sont programmés au Pixi (82 Avenue de la République à Bagnolet) avec 3 Headed Dog et Sonic Angels.(19h, 5E).

A part ça y’a Brendan Benson, songwriter power-pop fricotant dans un mauvais groupe à la mode, qui joue au Nouveau Casino.(19h30, 22E).

MARDI 27


Thank You, groupe noisy rock foufou de Baltimore signé sur Thrill Jockey, est à l’affiche de la nouvelle soirée Blogothèque au fraîchement ouvert Scopitone Club (5 Avenue du l’Opéra) avec les québecois indie-pop de Karkwa et les parisiens de Hold Your Horses en ouverture.(19h, 15E).

Soirée « Kill The DJ » au Point Ephémère avec les belles chansons folk de Jason Edwards mais aussi le groupe post-punk anglais Battant et Chloé.(20h, 15,80E).

MERCREDI 28


Le groupe psycho/rockab graisseux anglais Jim Jones Revue est à l’affiche au Trabendo. En première partie les trop rares Outrageous Cherry de Detroit qui pourraient bien leur voler la vedette.(19h45, 22E).

Encore plus graisseux, encore plus tête à claque, Jay Retard traîne son rock’n’wave batard à la Maroquinerie. En première partie: Experimental Tropic Blues Band.(20h, 20,90E).

Soirée folk/indie pop & more du recommandable Collectif Effervescence au Café de la Danse avec La Terre Tremble, My Name Is Nobody et The Patriotic Sunday.(19h, 12E).

Enfin le jeune groupe neo-psyché The Lost Suzanne Devotion est en concert au Palais Bar (39 rue des Petites Ecuries) avec Strange Odd Mysteries.(21h, gratuit).

JEUDI 29


Le label toulousain Dead Bees nous convie à découvrir au Pop In l’intriguant space rock du groupe All in the golden afternoon d’Austin, Texas. En ouverture: Sleep Talker et The Black Feathers qui semble valoir le détour également.(19h30, gratuit).

Y’aura du synthé au Gambetta Club ce soir pour la venue du groupe kraut Jubilé de Saint-Etienne avec les marseillais de Ntwin et les groupes expé parisiens Projet Piscine, Zaram Wam Zagram et Berthold.(20h, 5E).

Et puis c’est le début du mini-festival « Baladeers » proposée par l’asso pointue « Infamous Carousel » au Palais de Tokyo. Outre une performance guitare/voix etquelques DJ sets de Rob Millis, étonnant globe-trotter fanatique de 78 tours, on pourra découvrir le film « Desperate Man Blues » consacré au chasseur de son Joe Bussard.(20h, 6E, réservation nécessaire sur ce mail).

L’expérimentateur Kevin Micka, plus connu sous le nom d’Animal Hospital, est en concert chez le disquaire parisien Souffle Continu (20 rue Gerbier) avec le lyonnais Blackthread.(18h30, gratuit).

Enfin les canadiens de Clues, signés sur le label Constellation, sont à l’affiche à Glazart aux côtés de Binary Audio Misfists (rencontre entre le groupe Expérience et un groupe hip-hop texan) mais aussi Yeti Lane et Hold Your Horses.(19h, 13E).

VENDREDI 30


Le festival « Baladeers » proposé par Infamous Carousel se poursuit au Palais de Tokyo avec la projection du film « Phi Ta Kon: Ghosts of Isan » (Sublime Frequencies), plongée au coeur d’une fête extravagante au nord de la Thaïlande. S’en suivra un concert du freak duo de Seattle Climax Golden Twins et d’un nouveau DJ set en 78rpm.(20h, 6E, réservation nécessaire sur ce mail).

A la Boule Noire, belle affiche garage punk proposée par Born Bad Records avec les Jack Of Heart qui présenteront leur nouvel album fraîchement sorti mais aussi les tout puissants Magnetix et les américains de Left Lane Cruiser.(20h, 15,70E).

Enfin le groupe de hip-hop déviant Themselves, fer de lance du label Anticon, est de retour en ville pour un concert au Point Ephémère.(20h, 15,80E).

SAMEDI 31


Infamous Carousel, encore eux, organisent au Centre Pompidou la rencontre entre le malien Boubacar Traoré, Steven Stapleton (Nurse With Wound) et Andrew Liles.(20h, 14E).

Le super groupe « rock & costumes » déglingo taré Dudu Geva est en concert à la Fondation Loyza (32 rue Clisson) avec La Ligne Claire et Mr Labrador. (19h, 3E).

Le groupe noise rock anglais Part Chimp est à l’affiche à Mains d’Oeuvres avec Get Back Guinozzi, The Shaky Hands et ForDamage.(18h30, 15E).

Enfin le fameux groupe post-rock canadien Do May Say Think est en concert à la Maroquinerie avec Years et The Happiness Project.(19h30, 17,70E).

DIMANCHE 1er


Vous pouvez terminer la semaine avec l’electro folk bizarro des londoniens Micachu & The Shapes à la Maroquinerie. The Invisible est en première partie, pas sûr qu’on le voit.(19h30, 17,70E).

Le groupe de hip-hop latino Deliquent Habits chauffe de ce son côté la Bellevilloise avec Lexicon en ouverture.(20h, 14,70E).

Agenda de la semaine du 19/10/09

LUNDI 19


Deux des meilleures asso parisiennes, Le Non Jazz et MuzikMekanikCirkus, s’associent pour inviter à La Suite (27 rue Glacière) le performer australien Justice Yeldham connu pour ses shows chaotiques aussi sonores que visuels. L’impayable Söback Mödern et la « bruiteuse/bendeuse de circuits » Gmackrr sont aussi au programme.(20h, 5E).

MARDI 20


Le musicien éthiopien Mulatu Astatke s’est associé aux jeunes anglais funkateers d’Heliocentrics pour un disque brûlant d’éthio-jazz qu’ils présentent ce soir lors d’un concert au Trabendo.(20h, 24,20E).

Dans un style plutôt noise/post hardcore le très actif label Rejuvenation vous convient au Rigoletto (337 rue de Belleville) pour un petit festival sur 2 jours qui débute dès ce soir avec une soirée mettant en vedette Poutre, Jubile, Do You Compute, Insalus et Reipas.(19h, 5E).

MERCREDI 21


Dälek revient avec son hip-hop sombre et iconoclaste pour un concert à Mains d’Oeuvres avec en première partie le prometteur Oddatee.(20h30, 12E).

Bonne soirée hip-hop aussi en prévision au Twenty One Bar (20 rue de la Forge Royale) avec le MC de Chicago Qwel – signé sur le label Galapagos4 – et son DJ Maker.(20h, 5E).

Nouvelle édition des populaires soirées « Touche du bois » à la Miroiterie (88 rue de Ménilmontant) avec une belle affiche noise, live electronics et autres collages sonores grâce aux performances de Rovar 17 (Budapest), Animal Machine (Pologne), V.I.K.I (Brest) et Philemon (Paris).(19h, 5E).

Au Rigoletto (337 rue de Belleville) le festival Rejuvenation se poursuit avec les lyonnais foufous de The Rubiks et les groupes indie-pop Fatabo, To The Happy Few et Long John Silver.(19h, 5E).

Ah oui il y a aussi le groupe Fessée qui joue au Panic Room (101 rue Amelot).(20h, gratuit).

JEUDI 22


Très beau plateau au Point Ephémère où le fameux groupe noise expérimental Sister Iodine fête la sortie cd de son excellent dernier album « Flame Desastre » en compagnie des sombres et mystérieux Aluk Todolo et du remuant Lawrence Wasser.(20h, 13E).

Trois jeunes groupes garage-punk qui montent sont programmés à l’Espace B (16 rue Barbanègre): les lyonnais de Last Rapes of Mr Teach, les parisiens de Bobpopkillers et les orléanais de Viscous Brothers.(19h30, 5E).

Beau programme aussi à la Société des Curiosités (Cité des 3 Bornes) avec une soirée d’improvisation orchestrée par David Fenech qui invite pour l’occasion les fameux Ghedalia Tazartès et Jac Berrocal.(19h30, 5E).

La Blanchisserie, galerie située au 24 rue d’Aguesseau à Boulogne, fait son festival musical cette semaine et ça commence ce soir avec la folk sombre de 6 Noir, les néo-psychédéliques The Dalaï Lama Rama Fa Fa Fa et The Bellers.(18h, 5E).

VENDREDI 23


Holger Miller, grand nom de la Neue Deutsche Welle avec le groupe Palais Schaumburg, est en concert au Point Ephémère avec la musique « kaléïdoscopique » du berlinois Guido Möbius en ouverture. Plus les DJs du Bimbo Tower Sound System.(20h, 14E).

Un nouveau Bal des Mutantes au Chiquito (26 rue de Menilmontant) avec le projet « anniversaire » de David Cheveu, Les Choeurs de la Mer Noire, mais aussi les electro-dark Dolina et Soul Stalker.(19h, 4E).

Pour les fans d’italo-disco, le groupe Glass Candy est de retour en ville pour un show au Social Club avec Desire et Mike Simonetti.(23h, 14,60E).

Chaude soirée aussi au Pixi (82 Avenue de la République à Bagnolet) avec le punk hardcore épileptique des nancéens de Death To Pigs qui seront précédés de Desi Onions et des sombrissimes Missfist.(19h, 4E).

Soirée garage punk qui déboite au Rigoletto (337 rue de Belleville) avec from Colorado le groupe The Omens mais aussi le remuant duo Shake Shake Bolino formé par Etienne Cheveu, Carpet Sellers le gang de l’artiste Baldo et les rock en pyjamas des énergiques You Do Right.(19h30, 5E).

Du post-jazz, des bricolos electro-acoustiques et des chansons en bord de scène: tout cela est au programme de la nouvelle soirée Vert Pituite au Comete 347 (45 rue du Faubourg du temple au fond de la cour) qui invite The Ames Room, Suboko et Quentin Dubost.(20h30, 6E).

On me signale aussi une soirée à la Jarry (106-108 rue de la Jarry à Vincennes) avec les groupes hollandais Pony Pack et Suicidal Birds et le groupe belge Vitas Guerulaitis.(20h, 4E).

Enfin le groupe de « distortions tribales » Fuck Buttons est à l’affiche au Nouveau Casino et il est possible qu’ils se fassent voler la vedette par HTRK, le groupe post-punk qui fait leur première partie.(19h30, 16,70E).

SAMEDI 24


Les sombres australiens de The Drones, héritiers des Scientists, viennent plomber l’ambiance au Carré de Bellefeuille (60 rue de la Bellefeuille à Boulogne) pour un set très attendu dans le cadre du festival BB Mix. Egalement à l’affiche: Gravenhurst, Momus et Dogbowl.(19h30, 11E).

Soirée freak expérimentale de haute volée à l’Espace en cours (56 rue de la Réunion) avec Cobra Matal, Sonic Surgeon et Vom Grill.(20h, 5E).

Le groupe cold punk/shoegaze américain Crocodiles, signé sur Fat Possum, est à l’affiche à l’International (5 rue Moret) avec Malko en ouverture.(20h, gratuit).

Spectrometers, excellencent projet electronique d’un ex-Groovers est en tête d’affiche de la soirée à la Blanchisserie (24 rue d’Aguesseau à Boulogne) avec The Brights, Ultra Orange, The Spark Shyver et Mister Soap & The Smiling Potatoes.(18h, 5E).

Soirée intriguante aussi au Rigoletto (337 rue de Belleville) où Ocinatas invite le duo violon-batterie Filiamotsa avec en premières parties expérimentales Take & Jeremie Lemos mais aussi Tall Sirs et le Matt Zivich Trio dans lequel on retrouve un certain Steve Shelley (Sonic Youth) à la batterie.

Le jeune songwriter anglais Kid Harpoon présentera lui sont premier album au Nouveau Casino.(19h30, 19,80E).

DIMANCHE 25


Sonic Youth présente son dernier album au Palais des Congrès (sic) avec Sister Iodine en ouverture (non sic). Le prix d’entrée est fuckin faramineux.(20h, 39,60 à 50,60E).

Et puis quand même pour terminer la semaine et le festival BB Mix une affiche qui frappe au Carré de Bellefeuille (60 rue de la Bellefeuille à Boulogne): Marc Ribot’s Ceramic Dog et Skeleton$.(19h, 11E).

Agenda de la semaine du 12/10/09

LUNDI 12


L’excellente asso Ali_Fib nous a concocté une fois de plus un plateau d’intriguants outsiders de l’underground US avec Daniel Higgs (ex chanteur du groupe Dischord Lungfish viré freak-folk déviant sur les labels Thrill Jockey et Holy Mountain) et The Paper Hats, proche de Lambchop et Silver Jews, accompagné ce soir par un membre de Calexico. Une belle affiche pour ce lundi à l’Espace en Cours (56 rue de la Réunion).(20h30, 7E).

Soirée noise-core éclatée au Rigoletto (337 rue de Belleville) avec la transe accordéonique des montpelliérains de Dure Mère mais aussi No Shangsa, Polar Bird et Think Kastendeuch.(20h, 5E).

Mudhoney, les vétérans du rock sale de Seattle, sont de retour pour un concert au Trabendo. Le prix d’entrée est un grand foutage de gueule.(19h30, 33E).

MARDI 13


Beau programme à l’International où l’on pourra découvrir le post-rock mystérieux de l’allemand Telekaster, l’electronica des clermontois de Stalk et les DJ sets de Gachette of the mastiff et Le Prince de Blois.(20h30, gratuit).

Le Glazart accueille de son côté le jazz-punk-country des new-yorkais de Pitom – signés sur Tzadik – avec Monsieur le Directeur en ouverture.(20h, 9,80E).

MERCREDI 14


Obits, le nouveau groupe de Rick Froberg (ex Drive Like Jehu, Hot Snakes) vient présenter un solide premier album de rock sec et tendu – sorti il y a quelques mois sur Sub Pop – à la Maroquinerie avec la folk de Dana Boulé en première partie.(20h, 16,80E).

Les américains de The Thermals, ex groupe Sub Pop passé sur Kill Rocks Stars, investissent le Point FMR pour envoyer quelques chansons punk/pop énergiques de leur dernier album « Now we can see ». Elyas Khan et Baddies en ouverture.(20h, 16E).

Jonathan Richman, qu’on ne présente plus, effectue sa visite parisienne annuelle au Café de la Danse.(19h30, 26,40E).

Youth Kill, groupe electro hip-hop qui déboite en provenance de L.A, fait le show ce soir au Twenty One Bar (20 rue de la Forge Royale).(20h, 5E).

Enfin Funkdoobiest, pionniers 90s du hip-hop latino, distillent ce soir ses funk-eries à Glazart avec La Méthode.(20h, 20E).

JEUDI 15


Moins fougueux qu’auparavant les new-yorkais de Magik Markers restent néanmoins un des grands noms actuels de la scène noise. Le groupe joue ce soir au Point Ephémère avec les montpelliérains de Marvin et les parisiens d’Aqua Nebula Oscillator, en pleine tournée européenne.(20h, 16E).

Revenants du rock franco classe des années 80, les Soucoupes Violentes fêtent la sortie de leur nouveau disque à la Scène Bastille avec leurs amis de Blutt.(19h30, 12E).

Soirée drone/ambient/noise au Chiquito (26 rue de Menilmontant) avec une flanquée de freak-man-bands: Darsombra, Evil Moisture et Givdol.(19h, 5E).

Le label Lentonia organise une nouvelle soirée electro-pop expérimentale au Rigoletto (337 rue de Belleville) avec EDH, GNG, Mangeclous et Flatforme.(20h15, 5E).

Enfin le génial catalan Pascal Comelade est en spectacle au Centre Pompidou ce soir et demain.(20h30, 19,50E).

VENDREDI 16


La super asso « Marsouins Lugubres » organise son festival sur 2 jours à la Coord (14-16 Quai de la Charente) et ça commence dès ce soir avec le duo batterie/synthé américain Talibam!, l’intense non-rock bruitiste de Bülanz Orgabar et le krr krrr de Philemon.(20h, 5E).

Et puis des performances peu courantes dans la cave du Chiquito (26 rue de Menilmontant): celles de Norman Bambi et du groupe espagnol Internet 2, invités par le toujours très pointu label Cartilage (aka DJ Arc de Triomphe).(20h30, 4E).

Le groupe hxc punk Abject Object, très actif ces temps-ci, est à l’affiche ce soir au squat SPA (30 Avenue du Général de Gaulle à Gennevilliers) avec les espagnols de Horrör mais aussi Hallal Vegan et Fourmi Delta.(20h, 5E).

Enfin soirée garage/rockab au Parvis (27 rue Adelaïde Lahaye à Bagnolet) avec Brain Eaters, Sheriff Perkins et No Hit Makers.(19h, 5E).

SAMEDI 17


Deuxième soir du festival des Marsouins Lugubres – toujours à la Coord (14-16 Quai de Charente) – avec la performance audio-visuelle de Rhys Chatam & Angie Eng, les duos bruit Blue Sabbath/Black Fiji et H&M et l’introduction poétique de l’International Noise Club.(20h, 5E).

Le splendide disquaire Bimbo Tower organise une petite soirée bien alléchante au Rigoletto (337 rue Belleville) avec en tête d’affiche les hongrois « indus dada noise » de Digèp et en ouverture les étonnants parisiens de Salmigondis et Naing Naing.(20h, 5E).

Le groupe garage-punk parisien Whodunit fête la sortie de son nouvel album à la Féline. Le fameux groupe danois PowerSolo sera aussi de la fête. (20h, gratuit).

Enfin soirée folk à la cool au Bon Accueil (64 rue Alexandre Dumas) avec Milk & Fruit Juice, K et Sean Croft.(19h30, gratuit).

DIMANCHE 18


Fin de semaine entre « post-hardcore » et « power-violence » au Klub (14 rue St Denis) avec HKY, Quartier Rouge et Warsaw Was Raw.(20h, prix inconnu).

Et puis on me signale très justement le festival « Holidays In The Rain » à la Pena Festayre (32 Avenue Corentin Cariou) avec en tête d’affiche les fameuses « légendes » punk rock de Peter & The Test Tube Babies mais aussi  des rescapés du « Chaos en France » », Kidnap, et une pléiade de groupe hardcore, punk et crust comme Mob 47, Witch Hunt, Sunpower, Human Alert, The Rejected, etc. (à partir de 14h, 14E).

Agenda de la semaine du 05/10/09

LUNDI 5


Les jeunes Pupils et leur rock’n’roll stoogien ravivent avec fougue l’héritage des Dogs et incendient le Point Ephémère ce soir en première partie de l’indéboulonnable one-man-band Bob Log III.(20h, 15,80E).

Un oasis de désert avec le blues des touaregs de Tinariwen ce soir à l’Alhambra.(19h, 24,20E).

Du math-rock post-fac au Palais Bar (39 rue des Petites Ecuries) avec les américains d’Alheuchatistas – signés sur le célèbre label Tzadik de John Zorn – et les parisiens de Careful.(20h, prix pas cher inconnu).

Le groupe américain Castanets présente son folk blues aérien à l’International (5 rue Moret) avec Lazarus et America a prophecy.(20h, gratuit).

Les remuants rennais exotico bricolo de Bikini Machine sont de passage en ville pour un show au Truskel (12 rue Ffeydeau).(20h, gratuit).

MARDI 6


Les espagnols hardcore pop de de Decurs jouent au Chiquito (26 rue de Menilmontant) avec leurs amiches math-rock de Curasan et le groupe hardcore parisien Abject Object.(19h, 4E).

MERCREDI 7


Le Chiquito (26 rue de Menilmontant) accueille l’intense groupe tropicold The Dreams, en provenance de Strasbourg/Grand Triple Alliance de l’Est. Les grrrls de Pussy Patrol et le jongleur de mots Damien Schultz complètent cett belle affiche.(20h, 5E). Attention le concert est déplacé au Zorba (137 Faubourg du Temple).

Du lourd aussi au Trabendo où le groupe de Spencer & Verta-Ray, Heavy Trash, croise le fer d’un rock incandescent avec les A-Bones mais aussi le fameux delta bluesman T-Model Ford.(19h30, 24,20E).

Le jeune prodige pop Jeremy Jay est de retour en ville pour un show à la Maroquinerie avec le folkeux Chris Garneau.(19h30, 18,70E).

Enfin le rappeur west coast Dudley Perkins (aka Declaime) est à l’affiche à la Bellevilloise. Brittany Bosco est en ouverture.(20h, 25E).

JEUDI 8


Concert de soutien aux Instants Chavirés, salle essentielle des musiques audacieuses, avec Anthony Pateras, Robin Fox, Antoine Chessex et Pivixki.(20h, 12E).

Et puis le groupe pop de Seattle Telekinesis est programmé au Point Ephémère. Baxter Bury et Any version of me sont également annonçés.(20h, 17,80E).

VENDREDI 9


L’excellent groupe psyché/kraut Cave se produit ce soir à la Maroquinerie. Zombie Zombie est en deuxième partie.(19h30, 17,70E).

Début du festival des 25 ans de l’asso Les Barrocks au Picolo (58 rue Jules Vallès à St Ouen) avec une affiche entre 60s garage et hardcore punk: Torve, Fix It et Boonaraaas se succéderont sur la scène.(19h, 5E).

L’américain Jeremy Harris – aka Lazy Magnet, one man band noise/hc versatile – nous annonce un set pop au Bon Accueil (64 rue Alexandre Dumas).(19h30, 5E).

Enfin soirée groovy et orgues en furie au Trabendo avec les anglais de Big Boss Man et Link Quartet.(21h, 16,70E).

SAMEDI 10


Le festival des 25 ans des Barrocks se porusuit au Picolo (58 rue Jules Vallès à St Ouen) avec les australiens de Johnny Casino & The Secrets mais aussi Turtle Ramblers et Holy Curse.(19h, 5e).

Soirée post-rock et plus au Rigoletto (337 rue de Belleville) avec les fameux Sincabeza mais aussi Menozzi & Baron Retif, Leslie Helpert/Serpentfly et Emboe.(20h30, 5E).

Deux groupes parisiens psyché pop, plutôt actifs ces temps-ci, jouent aux Combustibles (14 rue Abel): The Dalaï Lama Rama Fa Fa Fa et The Lost Suzanne Devotion. Moloko Velocet est également au programme.(20h, gratuit).

Enfin le gangster rappeur tarte à la crème de Montréal, Le Roi Heenok, est à l’affiche au Point Ephémère.(20h, 24,20E).

DIMANCHE 11


Le groupe texan Teenage Cool Kids annonce une fin de semaine punk/pop à la cool au Rigoletto (337 rue de Belleville). Algarnon Cadwallader et Cycle To sont en première partie.(18h, 5E).

Enfin les Barrocks nous convient à la dernière soirée du festival de leurs 25 ans au Parvis de Bagnolet (27 rue Adelaïde Lahaye à Bagnolet) avec The Schlockmeisters, Radiations, Edouard Nenez et Yperite.(17h, 5E).

%d blogueurs aiment cette page :