Archive | avril 2007

Agenda de la semaine du 30/04/07

LUNDI 30

Les vétérans de Warum Joe sont au Klub pour une soirée qui s’étendra jusque tard dans la nuit.

Les très posés Red Sparowes sont eux au Nouveau Casino.

MARDI 1er

Actifs depuis une quinzaine d’années, le groupe rock expérimental Sister Iodine est en concert à la Générale avec Helicoptère Sanglante en première partie.

Le turbulent groupe punk rock orléanais Jacky Shane & The Bavarians fait son dernier concert au Batofar en première partie des suédois The Groovies et High Heeled Honeys. A partir de 18h.

Duel de one-man-bands garage rock à la Féline entre le parisien Sheriff Perkins et le brésilien Chucrobilly.

Enfin soirée punk/pop à la Java avec Smash et Sheraff.

MERCREDI 2

« Deep Drone Noise » au programme à la Galerie Immanence (21 rue du Maine) avec Kasper Toeplitz (photo) et Philippe Simon mais également une performance de Mattin (Billy Bao).

Soirée japonaise pointue et probablement suprenante au Point Ephémère avec le numéro de pantomine synchronisé de Kishino You Ichi, les crooners parodiques de Gira Gira Knights ou encore la performance poilue de Jon The Dog. Toutes les infos sur cette soirée sont par là.

JEUDI 3

Début du très recommandable festival annuel Sonic Protest à la Générale avec le fameux No Neck Blues Band (photo), ainsi que les stars electro-acoustiques Quintet Avant et le doom-eiffel de LSD Mossel.

Autre possibilité en ce jeudi: se rouler les os au Triptyque avec James Chance.

VENDREDI 4

Aux Instants Chavirés on ne loupera pas le trop rare groupe noise-rock déviant Billy Bao qui jouera aux côtés de Chocolat Billy, Subtle Turnhips, Les Cheveaux de Düsseldorf ou encore le duo noise norvégien Jazzkammer. Une soirée Sonic Protest bien sûr.

A La Flèche d’Or, d’aucuns pourront découvrir le garage rock/yéyé des québecois de Breastfeeders (photo), pas réellement convaincant sur disque mais beaucoup plus sur scène. Ils joueront notamment avec les américains de Barr, étrange projet à moitié spoken-word et trois groupes anglais dont je ne sais rien (The Romance, The Lurios et The Michelles, un peu trop de The à mon goût).

Le franco-berlinois Electronicat fera lui son show à la Féline avec Miss Le Bomb.

Enfin soirée punk-crust/hc avec les espagnols de Total Lickers et surtout les rouennais de Youssouf Today à la Miroiterie, à partir de 19h.

SAMEDI 5

Sonic Protest se poursuit à Mains D’Oeuvres avec un programme très chargé dès 15h30. On pourra ainsi découvrir Bayal – projet annexe d’un membre du Nihilist Spasm Band -, les expérimentations d’Alexandre Bellenger, Carlos Giffoni ou Tetuzi Akiyama, les duels décibéliques de Hive Mind et Trencher, le renouveau psychédélique d’Astral Social Club (photo) ou encore le respecté et attendu trio Brötzmann/Pliakas/Vertmüller.

A la Péniche Alternat on retrouvera les américains de Barr, leurs compatriotes de Jai Alai Savant mais aussi les parisiens de Kitsch & Terreur et Sons of Frida. A partir de 19h.

Enfin ambiance slow-core au Café de la Danse avec Low et Death Vessel.

DIMANCHE 6

Dernière journée du festival Sonic Protest avec l’excentrique hollandais Harry Merry (photo), les vibrations bruitistes de Stormvarx, le duo anglais Bohman/Sharpley, la poésie sonore de Charles Pennequin, la doom-wave d’Ovo, le goulash-core de Digep, l’effrayante performance de Justice Yeldham, le psyché-noise des terribles Yellow Swans et comme tous les soirs du festival les tours de pistes des Chevaux de Düsseldorf (pas si allemands que ça). A partir de 15h30.

Publicités

Agenda de la semaine du 23/04/07

LUNDI 23

Les incendiaires Wolf Eyes (photo) et leur indus-noise cataclysmique seront aux Instants Chavirés avec les expérimentations bruitistes de Fred Nipi en première partie.

Soirée chargée à la Générale où l’on pourra voir et entendre le nouveau one-man-band Mushroom Fireball, les enthousiastes Pussy Patrol, le garage punk de Johnny OneFinger, le punk/hc de Warsaw was raw, le jazz-punk des Louise Mitchels et les punk suédois de Disconvenience. A partir de 19h.

MARDI 24

Nouvelle édition du Festival Bancal à la Générale avec une excellente affiche réunissant les américains de Death Sentence Panda (de la clique allumée des Crack War et autres XBXRX), les ludiques et talentueux Dragibus, le rock-croquette sautillant du Club des Chats ou encore le fantasque Oso El Roto.

A signaler également, au Glazart, le concert garage-surf des Tu seras terriblement gentille qui seront précédées par le groupe noise-metal Puanteur Crack. Les anglais punk-pop de Help She Can’t Swim seront eux au Showcase (réservation nécessaire) avec Hey Gravity et The Immediate.

MERCREDI 25

Alan Vega, célèbre moitié de l’incontournable duo new-yorkais Suicide, est de retour à Paris pour un concert à la Locomotive.

Première journée du nouveau festival pluridisciplinaire « We want rock’n’roll » avec au Labo (29 rue des Récollets) dès 19h30 l’écrivain Douglas Cowie (photo) accompagné par deux musiciens du remarqué groupe noise-core amiénois Headwar.

Enfin les rockers belges de l’Experimental Tropic Blues Band seront au Klub avec le groupe rockabilly The Atomics en ouverture.

JEUDI 26

Ari Up et ses Slits (photo) seront à la Maroquinerie avec les jeunes anglais de 586, l’excentrique Ebony Bones ou encore Les Bunnies.

Expérimentateur hors-pair Jean-François Pauvros sera lui au Labo (29 rue des Récollets) pour accompagner l’écrivain Charles Pennequin (photo).

Enfin le niçois Hubert #06 emmenera son delta-blues sur les rives de la Féline.

VENDREDI 27

Attention, attention. Grosse soirée au bar Chez Zak (3 rue Victor Letalle, M° Menilmontant) où toute la frétillante équipe du « Crudités Radio Show » poussera des disques pour une mémorable soirée DJs (ambiance soul-makossa-hiphop-garagepunkrock’n’roll-exotica lounge). De nombreuses surprises sont à prévoir: un live évènementiel surprise, un « chenille dance contest », un concours de petite restauration d’entreprise, etc. Venez en nombre, plein de guests prestigieux seront là. Entrée libre. Arrivée suggérée à 21h01.

…Ou un peu plus tard si vous vous rendez au concert Ali_Fib à la librairie Monte-en-l’air où se produira le guitariste portugais Manuel Mota.

A signaler également en ce vendredi: les anglaises charmeuses d’Electrelane à la Cigale avec la bordelaise Tender Forever en première partie. Et au Labo (29 rue des Récollets), une soirée entre danse contemporaine et musique electro avec Fred Bigot (aka Electronicat), Sylvain Prunenec et Mark Lewis Tompkins.

SAMEDI 28

Le Vilain Chien, en pleine forme ces temps-ci, vous invite en aboyant à un concert de déviances diverses et variées au Saphir 21 (140 Boulevard de Charonne) à partir de 16h30. Au programme le duo genèvois La Croquette, le dijonnais Ton Ami, le très mysterious Bounar ou encore Projet Piscine, Karaocake, Zaraz Wam Zagram et Cafard Carré.

Fans ou nostalgiques du revival garage-rock 80s seront assurément au Picolo (58 rue Jules Vallès à St Ouen) où les américains The Morlocks feront leur retour scénique dans le cadre d’une nouvelle soirée Barrocks. Les italiens psych-rock de Tito & The Brainsuckers sont aussi à l’affiche tout comme les parisiennes des Punaises.

Autre « gros morceau » garage-rock du soir, les fameux tourangeaux de Bee Dee Kay & The Rollercoaster feront eux danser le Nouveau Casino. Egalement prévus: un concert du batteur-dynamite lyonnais Duracell et un des anglais de Rat:att:agg. A partir de 19h30.

Soirée noise-rock/free jazz à la Miroiterie (88 rue de Menilmontant) avec les italiens de GI Joe et Jooklo Duo et les activistes montpelliérains de Marvin.

Les fans de stoner rock seront eux au Gambetta (104 rue de Bagnolet) où Acid King – qui a fait les beaux jours du label Man’s Ruin il y a quelques années – jouera aux côtés de Black Cobra et Blutch.

Enfin signalons également la soirée DJs du jeune Topper Harley et de ses comparses aux 9 Billards pour ceux qui n’ont pas envie de « musique live ».

DIMANCHE 29

Et puis, on ne le présente plus: Jean-Louis Costes sera au Klub avec Lisa Prout. Point Barre. Confiance?

Agenda de la semaine du 16/04/07

LUNDI 16

A La Générale (10-14 rue du Général Lasalle) on pourra découvrir KTL, projet original entre « extreme computer music » et black metal, créé par le boss du label autrichien Mego et Stephen O’Malley des célèbres Sunn O))). Egalement au programme: le duo electro-acoustique Rob Curvengen/Derek Holzer.

Dans un style bien différent, l’atypique Joanna Newsom – une des chefs de file du « renouveau » folk – est en concert à la Cigale.

MARDI 17

Le fameux groupe suisse The Young Gods débute une série de 3 concerts acoustiques au Centre Culturel Suisse (32 rue des Francs-Bourgeois) alors qu’un nouvel album est annonçé.

L’autrichien Fennesz, grand nom de l’electro expérimentale, ouvre le festival « Mal au Pixel » à Mains d’Oeuvres avec les finlandais de Mattip et Zerobyzero.

Côté post-rock expérimental, deux soirées de choix s’offrent à vous: l’une à Glazart avec les poitevins de Microfilm – bientôt en tournée en Chine! – ainsi que les plus noise Beckfords et Social Square et l’autre avec les fameux canadiens de Silvert Mt Zion Orchestra au Cabaret Sauvage.

Les autres canadiens du soir sont les Kids on TV, excentriques louistics electro-disco signés sur le label des Chicks on Speed, qu’on pourra voir à la Flèche d’Or aux côtés de Heligoland, Fraction et Sarah Zepilli; mais aussi la facétieuse Julie Doiron qui participera à une soirée indie/folk colorée en compagnie des Lapin Machin et de Rrose Tacet au Triptyque.

Enfin le groupe progrock-noise américain 31 Knots sera en concert au Nouveau Casino avec les parisiens de We Insist! en première partie.

MERCREDI 18

Kim Salmon, leader du mythique groupe swamp punk australien The Scientists, sera en concert à la Féline (6 rue Victor Letalle) avec un backing-band dont on ne connait pas encore précisément les détails.

Deerhoof, l’un des groupes « indie » US les plus populaires des années ’00 est en concert au Point Ephémère avec en première partie The Blow, autre groupe américain.

JEUDI 19

Soirée doom/drone/stoner de haute volée aux Instants Chavirés avec Thrones, projet de Joe Preston (High On Fire, ex Melvins), Growing, First Blood et Compost.

La semaine australienne se poursuit au Divan du Monde avec Conway Savage (clavier de Nick Cave) accompagné entre autres par Jim Yaroudis.

Boom Bip qui nous avait bien épaté à l’époque de son premier album avec un hip-hop instrumental déviant et psyché revient avec un nouvel album apparemment plus electro (et peut-être moins intéressant). Il est en concert avec les parisiens de Saycet au Nouveau Casino.

Enfin le groupe Cheveu terminera de se roder avant sa nouvelle tournée US au Paris Paris avec les mystérieux Kwartz.

VENDREDI 20

La talentueuse chanteuse du groupe messin Electric Guitars est en concert en one-basswoman-band sous le nom de Basic Weed au Bar l’Omadis (43 rue Doudeauville). Avec TG en ouverture.

Plus tard dirigez vous donc vers le Kitch Up (39 Boulevard de Clichy) pour la soirée déglingée du Renardo Crew avec le concert des hilarants Grandpamini.

SAMEDI 21

Beaucoup de bruit en prévision à la Miroiterie (88 rue Menilmontant) avec une soirée harsh noise/digital hardcore rassemblant quelques pointures américaines et françaises comme Surachian, Eustachian, Sgure et Petrifié.

Soirée aventureuse et expérimentale aux Instants Chavirés avec le parisien Erik Minkinnen et le duo constitué de Roger Turner & Phil Minton.

Enfin, plus pop/electro-pop, le groupe nantais La maman et la putain sera en concert à l’Union Bar (6 Avenue Jean Aicard) avec les parisiens de Line Up.

DIMANCHE 22

Nouvelle soirée Arrache Toi Un Oeil au Saphir 21 (140 Boulevard de Charonne) avec les américains punk rock de Pedestrians ainsi que les frenchies de Neckhole et Parpaing. A partir de 17h.

Ne manquez pas non plus la soirée expo/performance de l’inclassable Le Ton Mité qui fêtera, à la librairie en Marge (92 rue Jean-Pierre Timbaud) la sortie de son 45t sur le Vilain Chien tout en commentant les résultats électoraux (ou presque…).

Enfin le grand Felix Kubin et son electro ludique seront au Point Ephémère avec Juicy Panic.

Agenda de la semaine du 09/04/07

LUNDI 9

A La Cité Industrielle de Vincennes (106/108 rue de la Jarry), concerts hardcore/grind/cold wave avec les lyonnais de Daïtro, les manceaux des Feux de l’Amour et les parisiens de Service. A partir de 18h.

A la Maroquinerie, concert soul punk’n’roll avec les espagnols de Tokyo Sex Destruction et les orléanais de Sukoï Fever et en guest noise-pop les montpelliérains de Servo.

MARDI 10

 

En préambule à leur participation au prochain Sonic Protest, le groupe grindcore anglais Trencher sera à la Péniche Alternat avec leurs compatriotes de Comanechi (photo) et leur heavy noise-rock joufflu et le weirdo DJ Scotch Egg. Les locaux du soir seront les grind metalleux de Pétrifié le « bruit et le vrac » d’Arnaud Rivière. A partir de 19h30.

Gros son toujours, un un peu plus aérien et post-hardcore cette fois, à la Maroquinerie avec les américains de Pelican et de These Arms Are Snakes.

Luc Ex de The Ex – ça ne s’invente pas – est lui au Point Ephémère avec Tibol.

Enfin deux soirées rock’n’roll a priori un peu moins bruitistes: l’une à la Java avec le surf-rock des Cavaliers, le yéyé twist des Pénibles et le garage-punk des Four Slicks et l’autre au Pop In (donc forcément plus pop voire power pop) avec Gregoire 4, Canadian Brunch et Lafayette.

MERCREDI 11

 

Les japonais de Mad 3 et leur heavy instro-mental sont à l’honneur à la Flèche d’Or et ils seront précédés des excentriques Agaskodo Teliverek, de la power-pop d’Hopper et du hardcore-punk de Jetsex.

Programme entre folk tendu et rock charnu au Triptyque avec 21 Love Hotel, Sheriff Perkins et Prexley?.

Et deux soirées rockab/country: l’une au Klub avec le Massey Ferguson Memorial et Lord Fester et l’autre à la Féline avec les américains de Al & The Black Cats.

JEUDI 12

Les mystérieux new-yorkais de Kwartz – curieusement fascinés par Mars – feront leur retour sur scène aux 9 Billards dans le cadre d’une nouvelle soirée endiablée Got the Go avec DJ Topper Harley et ses guests.

Les Jeanvasbrûler (photo) écorcheront leur free punk à l’Olympic Café avec le « new-folk » des Shovel Brothers.

Le label Brocoli organise de nouveau un festival à l’OPA avec des artistes aventureux aux frontières de l’expérimental, des musiques concrètes ou de l’electro comme That Summer, On, Sébastien Roux & Vincent Epplay et Olivier Cavaille.

Enfin le mythique duo rap US EPMD tentera de trouver un nouveau souffle au Bus Palladium devant probablement beaucoup de nostalgiques pas effrayés par le prix d’entrée…

VENDREDI 13

Les concerts du soir sont bien sûr chez les goths au Klub avec le « death rock » des américains de Black Ice (ex Phantom Limbs) et le garage-wave des parisiens de Tchiki Boum.

SAMEDI 14

L’Orga Kliton invite à la Miroiterie quelques excentriques toulousains: l’inclassable duo kitsch X-OR, le hip-hop maison de Tchad Unpoe, le patate core de Mr Le Directeur et dans le rôle des parisiens du soir Alcormusic. A partir de 17h30.

DIMANCHE 15

A la Générale on retrouvera le japonais Seiji Murayama qui a joué de la batterie avec KK Null (et d’autres) ainsi que le groupe chaos-core lyonnais Clara Clara et le psych-folk de François Virot.

Agenda de la semaine du 02/04/07

LUNDI 2

Soirée Ali_Fib à la Générale (10 rue du Général Lasalle) avec les drones mystiques de l’anglais Simon Wickham-Smith, le folk sinueux de Dora Bleu, le brumeux et mystérieux duo norvégien Bjerga/Iversen ou encore le reportage vidéo de Vincent Moon sur le dernier festival ATP.

Arrache toi un oeil fait jouer au Hide Out (46 rue des Lombards) le groupe punk pop de Washington D.C Partyline (ex Bratmobile) en compagnie des italiens punk-wave de Trouble vs Glue et de l’accrocheur groupe synth-punk parisien This Is Pop.

Encore trop de groupes programmés en ce lundi à la Flèche d’Or mais quelques uns pourraient se révéler de bonnes surprises: citons notamment les anglais electro-pop de 586 (photo), le one-woman-band postpunk Ill Ease de Brooklyn ou encore les revenants noise pop poitevins de Liquid Team. Egalement au programme: Nina Hynes & The Husbands et Comme des garçons mademoiselle.

Au Batofar, Mini Short invite Bracken, groupe post-electro pop rêveur avec le chanteur de Hood ainsi que les parisiens de Rrose Tacet et leur « dada folk » ou encore le post-rock de Dessous de table.

MARDI 3

Deux groupes garage-punk-wave italiens, Motorama et Cactus, sont en vedette au Klub (14 rue St Denis) avec leurs copines parisiennes de Tu seras terriblement gentille.

Le bouillant groupe country-garage-blues canadien Demon’s Claws (photo) est programmé à la Flèche d’Or avec Red mais au milieu d’une brochette de groupes n’ayant pas grand chose à voir comme Kiss Kiss Bang Bang, Alexandre Varlet et Chapter 9.

Enfin Public Enemy fait son comeback au Zénith.

MERCREDI 4

Soirée noise-rock prometteuse au Klub (14 rue St Denis) avec les nantais de ForDamage et les bordelais de Sincabeza.

JEUDI 5

L’excellent groupe garage-punk suisse The Monsters, emmené par le fameux Reverend Beat-Man, jouera au Klub avec les Whodunit et les Brain Eaters.

Soirée garage-punk-wave déviante à la Générale (10 rue du Général Lasalle) avec Prexley?, Tsowa, TuePogo E64 et les revenants de In Vitro.

Le berlinois Alec Empire fera du bruit avec son « digital hardcore » au Nouveau Casino.

Fin de soirée electro-speed voire carrément tek au Triptyque avec Kap Bambino, Mlle Caro et Laurent Hô.

VENDREDI 6

Aux Instants Chavirés (7 rue Richard Lenoir à Montreuil) et grâce à Ali_Fib on pourra entendre la voix magnifique de l’américaine Josephine Foster, le folk douze étoiles de l’anglais James Blackshaw et le country-blues de Larkin Grimm.

Pour la soirée punk rock c’est au Rocher à Malakoff (50 rue Avaulée) que ça se passera avec les vétérans MOTO de Chicago qui seront précédés d’Extreme Cherokee, Johnny OneFinger, King of Conspiracy et du nouveau one-man-band Mushroom Fireball.

Au Saphir 21 (140 Boulevard de Charonne), Noise Olympique a concocté une beau programme regroupant les groupes noise-psyché italiens Father Murphy et Gomma Workshop ainsi que les anglais de Cherry but no cake.

Plusieurs groupes entre noise, drone et ambient se produiront au Zorba (137 rue du Faubourg du Temple). On retrouvera notamment les suisses de B°Tong, les stéphanois de Tamagawa mais aussi Oldine, Shit et Thaï Horse.

Soirée Born Bad au Klub (14 rue St Denis) avec l’electro-punk de This Is Pop, le punk hardcore de Jetsex et le garage 60s des Transistors.

Autre groupe garage 60s du soir, les allemandes de Boonaraa’s seront elles à la Féline (6 rue Victor Letalle) avec les DJs Playground Twist et Shazzula (admirez le beau flyer ci-dessus).

Enfin signalons le concert du rappeur El P au Bus Palladium (6 rue Fontaine).

SAMEDI 7

A la Cité Industrielle de Vincennes (106/108 rue de la Jarry) on pourra découvrir le groupe no-wave punk italien Miranda (photo), les amiénois d’Headwar mais aussi Top Montagne et Little Ballroom.

Le duo garage-wave belge Mono Lamana sera lui à la Féline (6 rue Victor Letalle) à partir de 20h.

DIMANCHE 8

Programme déviant interessant à la Générale (10 rue du Général Lasalle) avec le crooner galactique Ton Ami, les chansons voyageuses du belge Bruno Coeurvert, les expérimentations de Nozal Cube et du weirdo américain Idm Theft Able ou encore Sing Sing, Pierre Normal et Lapin Machin. A partir de 17h30.

Pour une soirée plutôt screamo/post-hardcore rendez-vous à partir de 18h au Batofar avec les italiens de La Quiete et A Flower Kollapsed, les stéphanois de power-pop de Kiss Kiss Martine , les anglais de Free Diamonds ainsi que Aussitôt Mort  de Caen et L’Homme Puma de Paris.

%d blogueurs aiment cette page :